PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

l'Iran est contre l'arme atomique,les USA veulent provoquer un conflit Iran-Irak

l'Iran est contre l'arme atomique,les USA veulent provoquer un conflit Iran-Irak

12/09/2009 C'est ce qu'a affirmé samedi le nouveau ministre de la Défense Ahmad Vahidi, alors que les grandes puissances, qui harcèlent l'Iran sous prétexte qu'il cherche à se doter de l'arme nucléaire, ont demandé à le rencontrer le plus tôt possible pour lui demander des explications sur les dernières propositions qu'il a présentées sur le nucléaire
   "Nous considérons la fabrication d'armes de destruction massive comme contraire à nos principes religieux, humains et nationaux", a dit M. Vahidi, cité par l'agence de presse Fars.
  
"Nous n'avons jamais eu et nous n'avons pas la fabrication des armes nucléaires inscrite à notre programme", a-t-il poursuivi. 
  
De surcroît, Vahidi a accusé les États-Unis d'avoir "divulgué des préjugés basés sur des informations mensongères, à la base desquelles une stratégie hypocrite a été mise au point et imposée aux autres états, notamment aux voisins de l'Iran".
 
 
Selon l'agence de presse Fars, ces propos surviennent en réponse aux propos tenus par le ministre américain de la guerre Robert Gates, lors d'un entretien accordé à la chaîne satellitaire qatarie al-Jazirah, et dans lesquels il incitait les pays arabes à renforcer leurs potentiels militaires et à consolider leur coopération avec les États-Unis pour exercer plus de pressions contre l'Iran et l'amener à renoncer à son programme nucléaire.
 
 
" Les États-Unis veulent à travers la politique de dissuasion contre l'Iran imposer leur hégémonie totale sur les capacités militaires de la région" a indiqué Vahidi, selon lequel les dirigeants américains mettent ainsi en danger les intérêts du peuple américain à long terme.
 
 
" Nous conseillons aux responsables américains de ne pas trop militariser l'atmosphère dans la région, et de prendre l'initiative de changer leur startégie pour remédier aux erreurs qu'ils ont commises dans le passé" a-t-il ajouté.


S'agissant du dossier irakien soulevé également par Gates, à propos duquel ce dernier avait émis l'espoir que "l'Irak  puisse repousser l'influence de l'Iran", Vahidi a rétorqué:" ces déclarations ne reflètent aucune bonne volonté, car le but final des États-Unis est de créer une confrontation entre l'Iran et l'Irak et tous les pays de la région" estimant que ces déclarations contredisent les appels américains aux pays voisins de l'Irak pour apporter leur aide à la résolution de ses problèmes.
 
Selon le ministre iranien, le projet de faire peur de l'Iran est une ancienne astuce caduque qui vise à détourner l'attention de l'opinion publique mondiale du danger que représente l'entité sioniste.

1

12/09/2009 C'est ce qu'a affirmé samedi le nouveau ministre de la Défense Ahmad Vahidi, alors que les grandes puissances, qui harcèlent l'Iran sous prétexte qu'il cherche à se doter de l'arme nucléaire, ont demandé à le rencontrer le plus tôt possible pour lui demander des explications sur les dernières propositions qu'il a présentées sur le nucléaire
   "Nous considérons la fabrication d'armes de destruction massive comme contraire à nos principes religieux, humains et nationaux", a dit M. Vahidi, cité par l'agence de presse Fars.
  
"Nous n'avons jamais eu et nous n'avons pas la fabrication des armes nucléaires inscrite à notre programme", a-t-il poursuivi. 
  
De surcroît, Vahidi a accusé les États-Unis d'avoir "divulgué des préjugés basés sur des informations mensongères, à la base desquelles une stratégie hypocrite a été mise au point et imposée aux autres états, notamment aux voisins de l'Iran".
 
 
Selon l'agence de presse Fars, ces propos surviennent en réponse aux propos tenus par le ministre américain de la guerre Robert Gates, lors d'un entretien accordé à la chaîne satellitaire qatarie al-Jazirah, et dans lesquels il incitait les pays arabes à renforcer leurs potentiels militaires et à consolider leur coopération avec les États-Unis pour exercer plus de pressions contre l'Iran et l'amener à renoncer à son programme nucléaire.
 
 
" Les États-Unis veulent à travers la politique de dissuasion contre l'Iran imposer leur hégémonie totale sur les capacités militaires de la région" a indiqué Vahidi, selon lequel les dirigeants américains mettent ainsi en danger les intérêts du peuple américain à long terme.
 
 
" Nous conseillons aux responsables américains de ne pas trop militariser l'atmosphère dans la région, et de prendre l'initiative de changer leur startégie pour remédier aux erreurs qu'ils ont commises dans le passé" a-t-il ajouté.


S'agissant du dossier irakien soulevé également par Gates, à propos duquel ce dernier avait émis l'espoir que "l'Irak  puisse repousser l'influence de l'Iran", Vahidi a rétorqué:" ces déclarations ne reflètent aucune bonne volonté, car le but final des États-Unis est de créer une confrontation entre l'Iran et l'Irak et tous les pays de la région" estimant que ces déclarations contredisent les appels américains aux pays voisins de l'Irak pour apporter leur aide à la résolution de ses problèmes.
 
Selon le ministre iranien, le projet de faire peur de l'Iran est une ancienne astuce caduque qui vise à détourner l'attention de l'opinion publique mondiale du danger que représente l'entité sioniste.

 



14/09/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres