PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Koursk - Un sous-marin en eaux troubles

Koursk - Un sous-marin en eaux troubles

 Le film :

//www.mystere-tv.com/koursk-un-sous-marin-en-eaux-troubles-v739.html

 

L'article photos analyses :

//www.jp-petit.org/Koursk/Koursk1.htm

 

Le reportage présenté ici nous parle du Koursk. Il s’agit non seulement de parler de sa construction, de son ascension, mais également de son naufrage, et de toutes les multiples interrogations qu’il pose sans jamais vraiment convaincre, allant même jusqu’à effleurer les théories de complots, que ce soit du point de vue des russes, mais aussi des américains et des chinois. C’est en effet en constatant les réels enjeux liés à l’entreprise de créer de telles machines que l’on peut se rendre compte de l’importance du système politique et économique dans ce contexte d’après Guerre Froide, tandis que de nombreux pays se disputent encore dans une course à l’armement, thème aussi immortel que dangereux.

Le contexte justement. Poutine vient d’accéder au pouvoir en Russie. On pourrait croire que c’est un pays en déclin et qui ne vaut plus rien. Mais ce n’est pas tout à fait exact puisque la Russie est un pays qui possède et surtout qui vend. De nombreux sous marins sont encore exposés aux eaux plus ou moins tranquilles de la Russie, et certains, comme le Koursk en son temps, naviguent encore et prennent part à des opérations plus ou moins importantes, qu’elles soient factices ou non.

Le Koursk était un des sous marins nucléaires les plus importants et les plus imposants du monde. D'une longueur de 154 mètres, haut de quatre étages et pesant 13 500 tonnes. Il est issu de la plus grande classe de sous-marins d'attaque jamais construits. Le bâtiment dispose d'une double coque : la coque extérieure, faite d'acier enrichi en nickel et en chrome, est hautement inoxydable et sa signature magnétique est très faible ; la coque intérieure, de 5 cm d'épaisseur, le rend « incoulable ». Il est séparé en neuf compartiments, dont le dernier est un « compartiment-refuge ». Ses deux réacteurs nucléaires lui assurent une vitesse de pointe de 32 nœuds en plongée, et il peut évoluer jusqu'à 300 m de profondeur.

Autant dire qu’il s’agit là d’une des rares fiertés militaires des russes. Et pourtant son histoire va subir une fin dramatique. Ce sous marin va sombrer, emportant dans la mort l’ensemble des membres de l’équipage, laissant des familles désemparées face à des politiciens nostalgiques d’une époque encore plus sombres d’une Russie monopolisée par de vieux fantômes quasi dictateurs.

Tout d’abord les causes de ce naufrages sont très floues. La vidéo tente de nous expliquer cela point par point, de manière à cerner l’imbroglio fastidieux causé par Poutine lui-même et les autorités russes face à cette catastrophe, et la façon dont tout cela a été manœuvré de si mauvaise manière, comme si certaines choses devaient être cachées, dissimulées au public et aux pays qui ne rentrent pas en compte dans cette politique de dissimulation.

Deux explosions vont faire sombrer le sous marins. Une première dans le compartiment avant du sous marins, puis une seconde, environ deux minutes après, intervenant dans le fond marin, ce qui tend à prouver que le sous-marin a alors heurté le fond. L’ensemble de l’équipage survivant tentera alors de se réunir à l’arrière de l’engin mais on ignore combien exactement, et les causes exactes de ces décès.

Une des grandes interrogations concerne aussi la façon dont s’est déroulé le sauvetage (qui n’a pas vraiment eu lieu tout de suite). En effet la Russie n’a pas immédiatement accepté l’aide des pays venue l’aider. Le mensonge sur la météo, le refus de ne pas laisser les américains s’approcher du sous marins, la censure sur certaines informations en général, le fait de laisser le compartiment des missiles au fond de la mer, comme si il y avait quelque chose de très important à cacher aux yeux du monde (ou des ennemis politiques).

De nombreuses théories existent selon les chercheurs. Certains par exemple pensent que ce sont les américains qui ont coulé le Koursk afin d’empêcher les chinois d’accéder à la technologie des russes. Mais le plus incroyable étant que Poutine aurait accepté cela et laissé mourir les survivants afin de s’arroger une place confortable auprès des américains en tant qu’alliés économiques, la Russie étant en pleine refonte politico-économique.

Bref, plusieurs théories plus ou moins crédibles qui témoignent de l’aspect profondément mystérieux sur le contexte politique mondiale, avec donc cet exemple sur le Koursk. On verra également les familles des victimes se lamenter auprès d’un gouvernement indifférent, et de véritables questions sur posent sur les rapports entre un pays et son peuple, et jusqu’où un gouvernement est près à aller pour défendre ses intérêts au profit de ses propres habitants.



30/12/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres