PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Je sais où vous vivez, ce que vous mangez et quand vous allez vous coucher

Je sais où vous vivez, ce que vous mangez et quand vous allez vous coucher

//les7duquebec.wordpress.com/2010/11/27/je-sais-ou-vous-vivez-ce-que-vous-mangez-et-quand-vous-allez-vous-coucher/

Se rendre aux commentaires

 

Apprendre, telle est la fonction de l’esprit. Cela ne signifie pas, à mes yeux, cultiver simplement la mémoire ou accumuler des connaissances ; apprendre est la capacité de penser clairement, sainement et sans illusion, c’est se fonder sur des faits et non sur des croyances et des idéologies. On n’apprend rien, lorsque la pensée se fonde sur des conclusions.

Ceux qui commencent l’élimination coercitive de la dissidence se trouvent bientôt à exterminer des dissidents. L’unification obligatoire de l’opinion ne réalise qu’une unanimité du cimetière.(Lincoln) 

 

Le DOD ( US Department of Defense ) a élaboré un programme de réalité alternative, parallèle à la planète Terre, avec des milliards de personne simulées qui tiennent compte de chaque homme, femme et enfant de ce côté de la réalité.
Appelé Simulation Sentient World (SWS), il sera un «miroir de synthèse du monde réel avec un calibrage automatique en continu à l’égard de l’information actuelle du monde réel», selon le document de réflexion du projet.
« SWS nous offre un environnement pour faire des Opérations basées sur la psychologie ( PSYOP) , afin que les militaires puissent développer et tester différentes projections d’action pour anticiper et même retourner le comportement de leurs adversaires ou de groupes neutres et de partenaires. SWS est également une réplique des institutions financières, des usines, des différents types de médias, et même du magasin du coin. En appliquant nos théories en économie, en psychologie humaine, nos développeurs croient qu’ils peuvent prédire comment les individus et les foules peuvent réagir à différents stress de société. Nous pouvons afficher les futurs résultats de sondage, même locaux, distribution de production en environnement urbain, et le niveau d’organisation ( ou de désorganisation) d’économies locales, ce qui peut aider en cas d’arrestations de civils. Nous pouvons simuler l’arrêt de la distribution d’eau potable et ses conséquences, un coup militaire, nous vous dirons ce qui va arriver après. L’idée est de générer des réalités futures alternatives basées sur une interaction de multiples données » dira Alok Chaturvedi, co-auteur du SWS concept. Chaturdevi a dit que son projet a été bien reçu par le Us Department of Homeland Security et le Darpa . Actuellement les 62 nations simulées ont un ratio de 100 pour 1 dans leur simulation de population, mais afin de prouver sa théorie Chaturdevi a réussi un ratio de 1 pour 1 dans certaines régions Us pour démontrer par exemple le potentiel de sa simulation pour le recrutement de la Us Army. « 
Source 

 

« Le logiciel qui génère la simulation des gens virtuelles va remplir des communautés existantes et réelles et attribue à chaque personne des caractéristiques comme l’âge, le niveau de scolarité et la profession selon des statistiques locales tirées du recensement national le plus récent. En conformité avec les données, certains individus sont regroupés en familles, tandis que d’autres vivent seuls.
Chaque ménage synthétique est atribuée à une adresse réelle, basée sur des informations d’utilisation des terres de Navteq, une entreprise de cartographie numérique. En utilisant les données à partir d’un répertoire des entreprises, chaque employé est adapté à un travail spécifique à une distance raisonnable du domicile de la personne. De même, les écoles réelles, supermarchés et centres commerciaux identifiés par base de données Navteq sont également liés aux ménages en fonction de leur proximité de la maison. Quand un américain artificiel va faire l’épicerie, l’algorithme de simulation attribue des probabilités qu’il ou elle se rendra à un magasin plutôt qu’un autre, ajoutant même un élément d’imprévisibilité dans l’horaire quotidien d’une personne. Les chercheurs s’attendent à être capable de prédire les mouvements des 300 millions de citoyens américains »
Source

L’exercice a déjà été démontré plusieurs fois, à beaucoup plus petite échelle: exemple, en 2009, un journal français , Le Tigre reconstitue la vie (quotidienne, professionnelle, amoureuse aussi) d’un internaute lambda à partir des informations qu’il publie sur des réseaux sociaux comme Facebook ou Flickr mais aussi des « traces » qu’il a pu laisser, sans vraiment le vouloir, dans des articles de la presse papier mis en ligne. J’avais sursauté puissamment à l’époque, vu que leur reconstitution suivait un Marc L. avant de souffler en me rendant compte que ce n’était pas moi.

L’augmentation vertigineuse de données personnelles publiées par les internautes sur les réseaux sociaux est un fait dont on peut s’inquiéter, se lamenter ou se réjouir mais qu’on ne peut pas occulter. Et le fait que le gouvernement américain ait des parts dans ces réseaux, accédant aux données n’est pas très réjouissant, pas besoin d’être parano pour voir la dérive … Si les usagers se montrent de plus en plus soucieux des risques de contrôle, de détournement et d’exploitation commerciale des données personnelles qu’ils laissent sur Internet, ils – et ce sont pourtant souvent les mêmes – se révèlent de plus en plus impudiques dans leurs pratiques d’exposition de soi, notamment sur les sites de réseaux sociaux et les blogs.
Alors si je veux simuler un Mr/Mme X pour le/la rentrer dans mon SWS, où irais je ?
Niveau matériel et quotidien : voir son rapport d’impôts, son dossier médical, son dossier de conducteur, son profil bancaire et ses comptes, facile de connaître le détail de ses achats par carte de crédit en ligne ou dans la réalité, ses passifs et ses actifs monétaires, ses transferts bancaires, le suivre en temps réel sur son GPS cellulaire, ou son GPS de sa bagnole, même voir sa maison avec Google Street…
Niveau profil psychologique : je peux commencer par Facebook, voir ses amis,Twitter, Myspace, le retrouver sur Mes copains d’avant, voir ses photos sur Flickr, lire ses Emails, parcourir ses commentaires sur des forums ou des blogs . Je peux écouter ses conversations téléphoniques, connaitre ses recherches sur Internet, savoir quelle sexualité le branche à travers ses visionnements porno …vous saviez que les serveurs sont obligés de garder toutes les traces de votre surfing pendant au moins un an right ? 

 

Oui, Google vous fournit des résultats de recherche, mais leur compagnie est une compagnie publicitaire… oui Amazon vous envoie vos livres commandés, mais similairement, ils ne sont pas une librairie en ligne..ces compagnies sont des collecteurs d’informations qu’ils revendent à des compagnies de marketing … en tant qu’utilisateurs, vous avez peut être certains droits, mais en tant que produit, quels droits avez vous sur vos données ?

Vous pensez que je capote ? pourtant le tout est déjà légal, en place et publiquement utilisé , on n’en est plus au stade de crier à Big Brother Orwellien, on est dedans, ça y est … je ne m’amuserai pas à vous détailler les sommes allouées à la surveillance, que ce soit en France, Canada, Us et surtout Angleterre, ni les milliers de caméras, les programmes de reconnaissance faciale, les banques de données accumulées par différents moyens par ces gouvernements , ni toutes technologies « légales » ou non déployées pour « notre sécurité » , les blogs et les forums en sont pleins, je vous laisse le soin de mieux creuser la question. Le fait est qu’actuellement, automatiquement, toutes ces données sont en temps réelle envoyées sur votre Moi dans une simulation virtuelle … si on a besoin de soudainement se pencher sur votre cas, il suffit d’activer votre nom, voir votre avatar, et de tout savoir sur votre vie, votre profil psychologique et où vous êtes en temps réel … on saura même si vous avez avalé vos médicaments prescrits …

Si vous pensez que tout va bien parce que « vous n’avez rien à cacher », félicitations, retournez au pâturage, le conditionnement est complété dans votre cas .. notez svp que si vous et moi et un autre ne savons pas comment nous rencontrer, nous créons les conditions qui donnent naissance à la guerre et aux autres leviers utilisés par les gouvernants. C’est pourquoi le problème du monde est votre problème. Le monde et vous ne sont pas deux choses différentes. Le monde, c’est vous. Tel vous êtes, tel est le monde. Vous ne pouvez sauver le monde, qui est vous-même, qu’en comprenant les relations de votre vie quotidienne, et non au moyen de croyances qui se nomment religions, de la gauche ou de la droite, ou de toute réforme, aussi importante soit-elle. L’espoir ne repose ni sur l’expert, ni sur l’idéologie, ni sur un nouveau chef. C’est sur vous qu’il repose. Merci. Maintenant, retournez dormir.

Qu’est-ce que cela signifie de vivre dans un monde où le comportement d’une population entière peut être cartographié avec précision, de minute en minute? Un monde où Procter & Gamble sait exactement quel genre de dentifrice j’utilise (et quand je vais en manquer), mais aussi un monde où les planificateurs du gouvernement et les politiciens sont abonnés aux flux de données de datamining d’experts qui conçoivent des programmes manipulation de masse ? Un monde où toute nouvelle sociale, politique ou religieuse peut être injecté dans la culture comme un nouveau moule qu’on renouvelle au gré des humeurs d’une population qu’on observe et manipule dans un univers virtuel et dont on connait d’avance les réactions ?

En fait, ma question est, où est la différence entre un monde virtuel où vous existez en tant qu’avatar et celui où vous pensez exister réellement ?
Les deux sont identiques, vu que l’un colle toutes les infos de l’autre en temps réel … vos émotions ? Elles ne sont qu’un signal électrique, une réaction souvent manipulée par des événements extérieurs à vous mêmes …. pensez vous être seul au monde quand vous braillez devant votre show Tv ou un drame passé en boucle sur les chaînes de votre hypno-vision ? Pensez vous être le seul à être en colère devant les conditions de vie et d’austérité qui pleuvent sur les populations ? J’ai déjà écrit que « oui, lire l’actualité hors du filtre télévisuel permet d’avoir des nouvelles du monde plus réalistes que TVA/CNN, et oui, le récit des meurtres est plus vivant, la longueur de votre chaîne semble plus mesurable. Mais est elle enfin défaite ? » vous vous dîtes que vous êtes au dessus du vaste troupeau de moutons, conditionné au MacDo et au cellulaire et se tapant sur la gueule au nom de soi-disant concepts démocratiques pour sauver un quignon de pain rassis tombé de la table des zélites qui s’empiffrent ouvertement, vous, vous êtes informés right ? Félicitations.
Qu’est ce qui vous définit ? Votre existence légale, vos émotions, vos connaissances, votre savoir, votre statut légal ou professionnel, qu’est ce qui fait que vous pouvez vous différencier de votre double virtuel ?
Si vous lisez ce billet, vous faites déjà partie de la minorité qui cherche à s’informer ….Alors oui, vous vous informez, vous lisez quotidiennement des blogs, éventuellement vous vous impliquez et même écrivez des billets qui dénoncent le système, mais fondamentalement, attendez vous que la solution vienne encore de l’extérieur ? Attendez vous un mouvement de masse pour enfin bouger ? Faites vous encore confiance aux gouvernements pour éviter un dérapage ? Vraiment ? Faites vous encore confiance aux jeux politiques en pensant que voter/manifester/pétionner réglera le problème ? se pourrait il que les gens se contentent de focuser sur comment changer une conséquence négative du systéme au lieu de changer carrément la cause qui fait que le système agit de façon aussi négative ?
Alors certains préfèrent une longueur de chaîne connue que d’essayer un inconnu qui peut les rendre libre … à partir de ce moment là on trouvera toutes sortes de justificatifs au non-changement … mon point de vue est que tant qu’il subsiste une autorité extérieure, qu’elle soit religieuse, éducative, gouvernementale, familiale, qui dicte notre comportement, on restera avec la chaîne … tant qu’à l’intérieur de nous il subsiste des données qui ne viennent pas de notre propre point de vue, affranchi des conditionnements qu’on se fait rentrer dans le citron, on restera avec la chaîne..
Tant qu’on pense pouvoir changer le système en utilisant les outils données par le systéme, on restera avec notre chaîne … pas besoin de grande études spirituelles pour voir ça objectivement, c’est L’Histoire elle même qui nous le montre …
Si ceux qui sont au pouvoir ou qui se le passe et repasse à travers des élections/révolutions voulaient le bonheur de l’humanité, ça ferait longtemps que ça irait mieux sur Terre …
Ne restez pas assis sur le rivage à spéculer à propos de la rivière ; sautez dedans et suivez le courant de cette prise de conscience, et vous trouverez par vous-même à quel point sont extraordinairement limitées nos pensées, nos sentiments, et nos idées. Nos projections des dieux, sauveurs, maîtres – tout cela devient si évident, si puéril. La connaissance de soi est le début de la compréhension ; sans cette connaissance, les contradictions et les conflits existeront toujours. Et pour connaître le processus total de soi-même l’on n’a besoin d’aucun expert, d’aucune autorité. La soumission à l’autorité n’engendre que la crainte. Aucun expert, aucun spécialiste ne peuvent nous montrer comment comprendre le processus de notre moi. Chacun de nous doit s’étudier soi-même. Vous et moi pouvons mutuellement nous aider en en parlant, mais personne ne peut mettre au jour nos replis secrets, aucun spécialiste, aucun sage ne peuvent les explorer pour nous.
Vous avez sans doute remarqué à quel point les idéalistes politiques / religieux / philosophiques sont arrogants. Les leaders politiques qui obtiennent certains résultats, qui réussissent de grandes réformes – n’avez-vous pas remarqué comme ils sont imbus d’eux-mêmes et se rengorgent en parlant de leurs idéaux et de leurs réussites ? Ils sont au plus haut de leur propre estime. Lisez quelques discours politiques, observez certains de ceux qui se disent réformateurs, et vous verrez que dans le processus même de réforme ils cultivent leur ego ; leurs réformes, si étendues qu’elles soient, restent donc limitées au cadre de la prison, elles sont donc destructrices et en définitive apportent à l’homme un surcroît de souffrances et de conflits.
Si vous percevez lucidement toutes ces structures sociales, ces schémas collectifs que nous appelons la civilisation – si vous pouvez comprendre tout cela et vous en dégager, abattre les murs de la société qui est la vôtre et vous en arracher, que vous soyez , musulman ou chrétien, de gauche ou de droite, vous vous apercevrez alors qu’il naît en vous une confiance qui n’est pas polluée par ce sentiment d’arrogance. C’est la confiance de l’innocence. Elle est comme la confiance d’un enfant qui est si totalement innocent qu’il est prêt à tout essayer. C’est une confiance innocente qui fera éclore une nouvelle civilisation .
Fin de transmission


28/11/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres