PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Japon 8 juin

mercredi 8 juin 2011

Japon 8 juin

 
Ex-SKF


La centrale de Fukushima II (pas la I) veut déverser 3000 tonnes d'eau dans l'océan

Saviez-vous même qu'il y avait de l'eau dans les soubassements de Fukushima II (« Daini ») ? Et que cette eau a besoin d'être traitée pour lui enlever ses matériaux radioactifs ?

TEPCO craint que les équipements pour l'alimentation en courant des soubassements ne se dégradent à cause du sel marin apporté par le tsunami, mais je suppose qu'ayant trempé dans l'eau salée pendant presque 3 mois, ils sont pratiquement fichus.

Encore une conception géniale de General Electric, mettant l'alimentation en courant dans un sous-sol d'une centrale nucléaire juste en face de l'océan dans un pays propice aux séismes et tsunamis.


TBS News : (résumé)
Le ministère de l'agriculture, de la forêt et de la pêche est fortement opposé à ce plan de TEPCO, craignant pour les effets d'un déversement d'eau contenant des matériaux radioactifs au niveau des productions marines.
La centrale est en arrêt à froid, mais le tsunami a inondé les bâtiments des réacteurs et des turbines.

Mise à jour :
L'eau provenant du tsunami contient du cobalt-60, du césium-137 et du césium-134. Le niveau de contamination est entre 10 et 30 fois la limite permise pour une décharge dans l'océan.
TEPCO n'a pas publié encore à ce sujet.

 

________________________

Le rapport du gouvernement japonais à l'AIEA sur l'accident de la centrale de Fukushima I

Il est écrit comme si l'accident était ancien et maintenant hors de propos.


Je suis en train de le lire. Il ressemble au rapport de l'AIEA au gouvernement japonais, et il ressemble aussi à la présentation faite fin mai par un des favoris spécialistes en nucléaire du gouvernement, de l'université de Tokyo.
 


Pourquoi ce soupçon que les trois ont été écrits par le même groupe de gens ?

La partie la plus hilarante du rapport pour moi, c'est la section des « leçons apprises ». Avant « d'apprendre les leçons », ils feraient mieux de stopper ces réacteurs pour les empêcher de répandre leur radioactivité plus loin, D'ABORD.
 
___________________________

La centrale nucléaire de Genkai (à l'extrémité sud du Japon) qui fonctionne au MOX, sera remise en service début juillet

Le gouvernement municipal de Genkai-cho dans la préfecture de Saga et Kyushu Electric Power Company sont prêts à redémarrer les réacteurs 3 et 4 de la centrale de Genkai.

Son réacteur 3 utilise du MOX en plus de l'uranium, ce que les japonais nomment génération « pluthermal » (plutonium + thermal). En fait, c'est le premier réacteur à MOX au Japon.(le réacteur 3 de Fukushima I est le troisième)
Le MOX japonais vient de France, au fait.

En décembre 2010, un an après avoir commencé l'usage du MOX dans le réacteur, un niveau élevé d'iode radioactif a été détecté dans l'eau de refroidissement du RPV (4 fois la limite). Ils ont découvert qu'il y avait de minuscules trous d'aiguille dans l'une des barres de combustible (uranium) par lesquelles l'iode radioactif fuyait. Par la suite, la centrale a stoppé le réacteur 3 et fait une maintenance régulière plus tôt que prévu.
8 sur 12 des assemblées de communes dans Genkai-cho sont en faveur de redémarrer les réacteurs, tout à fait satisfaits des mesures de sécurité qui se sont étoffées à la centrale. Un problème ? Quel problème ? L'iode fuit ? C'est quoi, l'iode ?

La centrale se trouve au nord de Kyushu, dans la préfecture de Saga. Parlez-leur du sens du vent. Presque tout le Japon sera sous le vent de la centrale.
L'argent cause et cause fort.

Le gouverneur de Saga est une autre élite diplômé de l'université de Tokyo, et un carriériste bureaucrate au gouvernement.

__________________

(Dans la série « maintenant ils le disent ») la radioactivité à Tokyo : 2,7 microsieverts/h dans l'air à l'intérieur de l'usine de traitement des déchets


C'est le plus haut niveau de radioactivité jamais détecté à Tokyo jusque-là et c'est presque le même niveau qu'à Iitate-mura dans la préfecture de Fukushima, désignée en tant que « zone d'évacuation planifiée ».

Quelle est donc l'excuse du gouvernement de Tokyo pour cacher cette information ? « Cela a été détecté à l'intérieur du bâtiment. La radioactivité ne posait pas de problème dans le périmètre de l'usine. »
Ce n'est même pas une bonne excuse.

Comme je l'avais posté sur ce blog en mai, la « centrale de traitement de Tobu » avait 170.000 becquerels par kilo de césium radioactif dans ses boues, qui ont déjà été vendues comme ciment. Je n'ose pas penser au niveau radioactif de l'air à l'intérieur de l'usine.

_______________

Dernière minute : arrêt de fonctionnement des réacteurs 1 et 2 à Fukushima I, injections d'azote stoppées

Selon TEPCO, le courant s'est arrêté dans l'après-midi du 8 juin dans les réacteurs 1 et 2. Les lumières sont éteintes dans les pièces de contrôle. L'injection d'azote et quelques postes de surveillance ont stoppé. TEPCO enquête sur les causes.
Ils auraient suspendu l'injection d'azote en raison d'une élévation de pression (dans l'enceinte de confinement).
Problème électrique mineur, j'en suis sûr. Pas de raison de s'inquiéter. D'un autre côté, l'enceinte de confinement du réacteur 1 a été fissurée. Comment la pression peut-elle monter ?
 


10/06/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres