PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

«Israël se prépare pour "la mère de toutes les flottilles"»

"le Jerusalem Post : «Israël se prépare pour "la mère de toutes les flottilles"» 
 

Nazareth (Palestine) - Bruxelles - Quds  Presse

La presse israélienne a révélé que Tel-Aviv avait mené des opérations de surveillance et de suivi étroit des derniers mouvements des militants de solidarité dans le monde pour briser le siège imposé à la bande de Gaza pour la cinquième année consécutive.

Le journal israélien de langue anglaise, The Jerusalem Post, dans son édition du mardi 7 septembre, rapporte que l'armée israélienne, et surtout la marine, se préparent à une bataille contre ce que le journal appelait "la mère de toutes les flottilles", contre les bateaux  internationaux destinés à briser le siège.

Le journal suggère, d'après ses sources militaires, que l'armée israélienne prévoit plusieurs scénarios possibles de la façon de traiter la deuxième flottille de la liberté, qui devrait partir pour Gaza depuis d'un certain nombre de villes européennes avant la fin de cette année. L'interception de la flottille dans les eaux internationales fait parti de ces scénarios, plus loin encore que la distance à la quelle la marine israélienne avait abordé la première flottille de la liberté, soit plus de 77 milles nautiques et ce en raison du grand nombre de bateaux qui vont constituer la flottille.

Selon le journal, les estimations des services de sécurité indiquent que des coalitions internationales d'organisations non-gouvernementales, prévoient d'envoyer des bateaux dont le nombre pourrait atteindre 20 dans les prochains mois. "l'armée se prépare à un large éventail de scénarios", précise le journal, sans  exclure le recours à la force meurtrière, comme cela s'était produit avec la première flottille de la liberté, où neuf solidaires turcs avaient été tués en plus de dizaines de blessés, sous le feu des forces de la marine israélienne.

 

Des centaines d'organisations internationales soutiennent la flottille

Pour sa part, M. Anouar Gharbi, membre de la "Campagne européenne pour mettre fin au siège de Gaza", l'un des fondateurs de la coalition "flottille de la liberté", a affirmé que la prochaine flottille serait soutenue par des centaines d'institutions et d'organisations du monde entier.

Dans une déclaration à "Qods Press", Gharbi  a révélé qu'il avait initié la formation de coalitions dans la plupart des pays européens, comprenant des centaines d'organisations humanitaires et de droits de l'homme, dans le but de soutenir la flottille pour briser le siège de la bande de Gaza.

Le journal israélien cite Dror Feiler, un Juif suédois : "Il y aura un grand nombre de navires, compte tenu du nombre sans précédent de personnes qui veulent naviguer vers Gaza», comme il disait.

 

Des coalitions se forment encore

 

Dans le cadre de la formation de coalitions en Europe pour soutenir la "flottille de la liberté " et appeler à briser le siège, une «initiative allemande visant à briser le siège de Gaza", a été annoncé dans la capitale allemande Berlin lundi. Cette initiative a été lancée par le rassemblement palestinien en Allemagne, avec un certain nombre d'ONG allemandes, arabes et palestiniennes présentes sur la scène allemande.

«L'idée est venue après la première flottille de la liberté, et les événements qui ont suivi et qui ont fait que le monde entier a condamné le blocus imposé à la bande de Gaza et a appelé à y mettre fin. C'était un soulèvement des bateaux du monde pour secourir la bande de Gaza." a déclaré le coordinateur général de l'initiative, Khamis Kart.

M. Kart a affirmé que l'initiative s'était donnée pour objectif de briser le siège de la bande de Gaza, en coopération avec les différentes coalitions récemment formées partout en Europe.  Il a ajouté qu'un bateau allemand d'aide humanitaire serait envoyé pour faire partie de la deuxième flottille de la liberté.

Il convient de noter que la coalition de "la flottille de la liberté" a tenu une réunion à Stockholm début août, où il a été décidé d'élargir la coalition pour inclure les différents formations de toutes les régions du monde qui souhaitent y adhérer. Suite à cette décision, de nombreuses coalitions se sont formées dans différentes partie du monde pour appuyer la flottille de la liberté.

La Comité constitutif de la coalition de "la flottille de la liberté" comprend la "Campagne européenne pour mettre fin au siège de Gaza", "Insani Yardim Vakfi" (IHH),  le mouvement "Free Gaza", "le Comité international pour la levée du siège de Gaza", l’initiative suédoise "Un bateau pour Gaza" et l’initiative grecque "Un bateau pour Gaza"

 

Une large participation

En raison de l'expansion de la base des participants des pays européens, il a été décidé à l'unanimité de reporter le départ de " la deuxième flottille de la liberté" à la fin de cette année.

La "Campagne européenne pour mettre fin au siège de Gaza" a signalé que la flottille  jouira d'une couverture médiatique sans précédent, étant donné la taille de la flotte en termes de nombre de navires et de nombre de solidaires internationaux, le nombre de personnes demandant à participer dépasse les 10 000.

Elle a déclaré que plus de 35 autres médias avaient demandé à participer à "la deuxième flottille de la liberté" et qu'elle ferait tout pour permettre la présence du plus grand nombre possible de médias à bord des navires de la flottille" afin de dévoiler toute nouvelles folies que les forces d'occupation pourraient commettre contre les solidaires et les militants de la liberté venant des quatre coins du monde.

Le 31 mai dernier, la marine israélienne avait pris d'assaut la première "flottille de la liberté" utilisant la force contre plus de sept cents solidaires internationaux de trente-deux pays. Neuf solidaires turcs avaient été tués et des dizaines d'autres blessés.



05/11/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres