PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Irradiés malgré leurs combinaisons

dimanche 22 mai 2011

4956 ouvriers irradiés à Fukushima

 


Japon: le député Kakizawa provoque des révélations sur l'incident nucléaire de Fukushima
L'encore tout jeune député Kakizawa Mito vient de se faire remarquer une fois encore en posant la bonne question, celle qui fait accoucher de la vérité.

Et la vérité est dure à entendre en l'occurrence, car près de 5000 intervenants sur le site nucléaire sinistré de Fukushima (4 956 pour être précis, dont 4 766 travailleurs réguliers) viennent de présenter un taux d'irradiation interne assez élevé. C'est précisément ce que vient de dévoiler Terasaka Nobuaki, chef de l'Agence (nationale) de Sûreté Nucléaire et Industrielle (Nuclear and Industrial Safety Agency, ou NISA) devant le Comité budgétaire de la Chambre des Représentants (chambre basse) en réponse à la question pointue de Kakizawa Mito (cf: //mdn.mainichi.jp/mdnnews/news/20110521p2a00m0na021000c.html
). Émoi.

De fait, beaucoup d'intervenants sur le site nucléaire de Fukushima semblent avoir inhalé de grandes quantités d'éléments radioactifs, et la mort d'un des leurs a entraîné une volée d'examens médicaux de grande envergure; on en connaît désormais les inquiétants résultats (cf: //mdn.mainichi.jp/perspectives/news/20110521p2a00m0na010000c.html
 ).

En découle également que nombre de maires de communes de la préfecture de Fukushima, affolés à juste titre de constater que tant d'intervenants sur le site de TEPCO avaient été irradiés malgré leurs combinaisons, ont commencé à songer à faire ausculter l'ensemble de leurs administrés, opération qui d'ailleurs ne sera pas facile à mener en raison de son étendue, et du fait que les habitants des différentes communes concernées sont souvent dispersés sans qu'un "état civil" de cette dispersion ait encore été mis sur pied. Un malheur n'arrive jamais seul.

En ce qui concerne Kakizawa Mito, cela fait déjà deux ou trois fois depuis le début de l'année 2011, qu'il s'illustre par des questions qui font mouche, ce qui pourrait bien augurer d'une solide carrière sur le plan national. Si ses débuts ont été plutôt poussifs, son ralliement à la jeune formation dénommée "Le parti de tout le monde" (Minna no to: //fr.wikipedia.org/wiki/Votre_Parti_%28Japon%29
) semble lui avoir enfin mis le pied à l'étrier pour de bon. Maintenant s'il sait mener sa barque et continuer de se faire remarquer favorablement par l'opinion publique, il se pourrait qu'il finisse par accéder à de hautes fonctions, suivant ainsi les traces de son père, Kakizawa Yoji, francophile, francophone et ancien ministre des affaires étrangères.

 
Cassandrea dit…

//liesidotorg.wordpress.com/2011/05/22/fukushima-un-accident-tres-grave-et-qui-va-durer-commentaire-officiel/

Cassandrea dit…

3000 milliards de doses létales potentielles.
Sans attendre les dix ans que prendront le prochain rapport de l’Onu, l’AIPRI anticipe son second inventaire des produits de fission et d’activation des 6 réacteurs de Fukushima d’une puissance globale de 4696 Mwé. L’AIPRI, rappelant que quasiment tous les carburants « actifs » et « éteints » sont là en probable fusion, considère qu’au moins 8 tonnes de matière ont été fissionnées à Fukushima dans les 577 tonnes de combustible utilisées. Ceci signifie qu’au moins 13,8 kg de matière ont été fissionnés par tonne de carburant pour un burnup putatif moyen d’environ 13 GwJ/t. Dans cette hypothèse, les 6 cœurs « actifs » de Fukushima contiennent 80% des produits de fission et d’activation engendrés par les explosions atomiques atmosphériques de fission. Fukushima, en outre, dispose de 3 fois plus de carburant que Tchernobyl et 4 fois plus de produits de fission. Si l’on tient maintenant compte de l’ensemble « coeurs » -577 tonnes- + le carburant « éteint » -2800 tonnes- Fukushima c’est 8 fois plus de produit de fission et d’activation que l’ensemble des essais atmosphériques de fission et 39 fois plus que Tchernobyl. En terme de doses létales potentielles par inhalation (multiplier les Bq de chaque élément par le facteur de dose et diviser le tout par 5), calculées avec les facteurs de doses OFFICIELS les plus bas fournis par l’AIEA, celles-ci correspondent au chiffre apocalyptique de plus de 3000 milliards de doses létales potentielles dont un pourcentage indéfini est déjà équitablement réparti dans l’hémisphère nord. Sachant cela, et très inquiète pour la santé des élites dont aucun garde du corps ne sait hélas protéger les poumons, l’AIPRI lance un appel pour résoudre cette question stocastique. Combien de banquiers, savants, politiciens, propagandistes nucléaristes de tout poil subiront-ils un cancer radiologique induit avant dix ans ?


//meteoclimato.pagesperso-orange.fr/Radiameters.htm

Anonyme a dit…

si chantalouette pouvait nous aider à traduire, et d'autres aussi pour analyser cet article :

//falloutphilippines.blogspot.com/

ca nous aiderait beaucoup,
bises à tous,

Anonyme a dit…

de claire, Villeurbanne: 0,11

Anonyme a dit…

Avez-vous vu sur FaceBook une vidéo d'un habitant de Menton .. il prenait des mesures de radioactivité et obtenait des chiffres trente fois supérieurs à la radioactivité habituelle ???

Anonyme a dit…

J'ai retrouvé le lien sur You Tube "//youtu.be/N9gYkAPTgGQ"



23/05/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres