PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Ils protestent contre la condamnation à mort de Sakineh en Iran, mais se taisent sur l’exécution de Teresa Lewis aux Etats-Unis

Ils protestent contre la condamnation à mort de Sakineh en Iran, mais se taisent sur l’exécution de Teresa Lewis aux Etats-Unis

 

Publié le 21-09-2010

Ils ont l’indignation bien sélective nos défenseurs des droits de l’homme à la sauce BHL, SOS Racisme et autres hypocrites bien de "chez nous". Mireille Delamarre s’élève à juste titre, sur son site PlanèteNonViolente contre ces tartuffo-sionistes. La peine de mort ne serait-elle pas une barbarie intolérable PARTOUT ? Lire son article ci-dessous.

Teresa Lewis Condamnée A Mort Aux US Pour Le Meurtre De Son Mari Sera Exécutée Le 23 Septembre. Les BHL, CBS, Birkin, Amara Et Cie Se Taisent

"Preuve que l’affaire de l’Iranienne Sakineh est 100% politisée : Les BHL, CBS, Birkin, Amara et sa horde de ("Ni" : ndlr) Putes et Soumises à la Sarkochienlit se taisent alors que cette américaine diagnostiquée retardée mentale condamnée pour le meurtre de son mari et beau fils sera exécutée le 23 Septembre prochain. Amnesty International USA a lancé de multiples appels pour la sauver. Aux USA on est plus « civilisé » qu’en Iran on tue par injection létale.

Teresa Lewis, 40 ans, a été accusée d’avoir engagé deux tueurs à gage, Matthew Shallenberger et Rodney Fuller, pour tuer son mari et son beau fils pour pouvoir toucher une prime d’assurance vie de 350 000 $. Ses deux complices ont été condamnées à la prison à vie. Teresa Lewis quant à elle a été condamnée à la peine de mort.

Selon plusieurs psychologues c’est impossible pour une femme qui est diagnostiquée comme retardée mentale et reconnue comme ayant une personnalité pathologiquement dépendante de manipuler deux hommes pour tuer.

« Quand on tient compte de multiples preuves c’est clair que Teresa ne possède ni l’intelligence verbale ni la capacité d’initiative indépendante requise pour planifier un meurtre » selon les dires d’un psychologue américain cité par AIUSA.

De même des experts psychologues légistes américains ont témoigné que Lewis avaient une « personnalité pathologiquement dépendante » la rendant incapable de remplir des tâches aussi simples que celle de faire elle-même une liste de courses.

En 2003, Shallenberger, l’un des deux tueurs à gage, avait écrit à l’un de ses compagnons de prison lui disant qu’il avait manipulé Lewis pour commettre le crime afin d’utiliser l’argent pour démarrer une affaire de trafic de drogue dans la ville de New York. Shallenberger s’est suicidé en prison et les avocats défendant Lewis n’ont pu utiliser cette lettre comme preuve pour l’innocenter.

Malgré toutes ces informations le procureur général de l’état de Virginie où doit être exécutée Lewis, Ken Cuccinelli, reste convaincu que Lewis mérite la peine de mort à cause selon lui : « du caractère brutal des crimes commis de même que de son attitude sans cœur, manipulatrice, adultère, cupide, scandaleuse ».

Teresa Lewis doit être exécutée le 23 Septembre prochain.

Mais aux USA on est plus " civilisé "qu’en Iran on tue par injection létale même si parfois les bourreaux s’y reprennent à plusieurs reprises pour pratiquer l’injection comme cela est déjà arrivé et que la mort n’est pas instantanée.

Lewis sera la première femme à être exécutée en Virginie depuis pratiquement un siècle. Les Etats Unis fait partie des pays où le nombre de condamnations à mort est l’un des plus élevés avec pour la seule année 2009, 52 personnes condamnées à la peine capitale.

Amnesty International USA s’est adressée à plusieurs responsables américains pour que la condamnation soit revue. Dans une lettre adressée au gouverneur de Virginie, Robert McDonnell, le directeur exécutif de AIUSA, Larry Cox, a écrit :

« procéder à l’exécution ce serait s’approcher dangereusement d’une violation de la Constitution US qui interdit toute peine capitale pour ceux qui sont retardés mentaux ».

Pour toute action sérieuse de soutien contre cette exécution il faut s’adresser à Amnesty International qui a des années d’expérience honnête dans ce genre de combat.

En France indignation sélective de la clique des manipulateurs d’opinion

En France, l’exécution prochaine de Teresa Lewis ne fait ni la une du quotidien sioniste, Libération, ni de la « revue » feuille de propagande de BHL, « La Règle Du Jeu », ni du magazine Elle, reconverti dans les causes humanitaires, cela fait vendre. De même les CBS, Birkin, Amara et sa horde de ("Ni" : ndlr) Putes et Soumises à la Sarkochienlit n’en ont rien à faire.

Pourtant les deux affaires Sakineh et Lewis se ressemblent : les deux femmes sont toutes deux accusées du meurtre de leurs époux respectifs. L’une en Iran, l’autre aux USA. Toutes deux ont été condamnées à mort : l’une par lapidation l’autre par injection létale. Dans les deux cas l’exécution est assimilable à un acte de torture entraînant la mort.

Il est vrai qu’actuellement, BHL, Libération, et SOS Racisme se sont découverts une vibrante fibre patriotique, et sont très occupés à défendre la Nation. Dans Libération, appartenant à Edouard de Rothschild récemment installé à Tel Aviv pour mettre en pratique son Sionisme vient d’éclore une nouvelle pétition : « Touche Pas A Ma Nation ».

Ce type d’opération n’est qu’une grossière manipulation - dans un environnement socio politique désespérément vide de tout mouvement unitaire contestataire sérieux impliqué dans des actions concrètes - visant principalement

 1.A s’acheter à bon compte une réputation ou plutôt une image médiatique de contestataire

 2.Saboter toute opposition sérieuse à la Sarkochienlit en détournant les sujets politiques qui fâchent les français et en donnant l’illusion médiatique d’une « opposition ».

 3.Neutraliser ceux qui pourraient s’impliquer sérieusement dans une opposition réelle au démantèlement de la France état nation ce que fait tout simplement Sarkozy.

 4.Au final collaborer au démantèlement de la France état nation par la Sarkochienlit tout en donnant l’impression médiatique de faire le contraire.

Actualisation 20/09/2010

Une soirée était organisée au theâtre du Chatelet à Paris hier soir sous la houlette de SOS racisme, Liberation et BHL sous le mot d’ordre "Touche Pas à Ma Nation". Il est déplorable de constater que mêmes des "élites" politiques et du monde associatif, tels Jean Luc Mélanchon et le président du MRAP, Mouloud Aounit, se laissent embobiner par cette clique de manipulateurs d’opinion.

Comment peut-on se montrer en public avec un BHL par exemple qui revendique haut et fort son Américano Sionisme et qui vient sur le devant de la scène publique nous la jouer Nation, Egalité, Tolérance. On ne peut pas honnêtement défendre ces valeurs et en même temps soutenir Israël qui les viole quotidiennement en Palestine.

L’intégrité face au cynisme extrême pathologique qui foule au pied l’Humain qui est en chacun de nous ici et là bas c’est ce que doivent défendre ces "opposants" à la Sarkochienlit.

Faire scène commune avec les BHL Liberation et consorts c’est tout simplement abandonner son intégrité pour quelques miettes "d’image médiatique".

Mireille Delamarre

Source : http://www.planetenonviolence.org

CAPJPO-EuroPalestine



22/09/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres