PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

GigaGalaxy Zoom : la voûte céleste, sans nuages, sur 360° !

GigaGalaxy Zoom : la voûte céleste, sans nuages, sur 360° !

//www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/gigagalaxy-zoom-la-voute-celeste-sans-nuages-sur-360_20476/

Le 14 septembre 2009 à 17h19

Une vue panoramique et interactive du ciel : c'est ce que propose l'ESO sur un nouveau site Web, aboutissement du projet GigaGalaxy Zoom. Trois images géantes présenteront la voûte céleste où l'on peut se promener et réaliser de vertigineux plongeons. La première, déjà disponible, montre la totalité de la Voie lactée. La deuxième sera mise en ligne le 21 septembre.

La première des trois images du projet GigaGalaxy Zoom de l'ESO (European Southern Observatory) vient juste d'être mise en ligne. Ce projet est un nouveau et magnifique panorama de 800 millions de pixels de l'ensemble du ciel vu depuis les sites d'observations de l'ESO au Chili. Il permet aux astronomes amateurs d'explorer et de découvrir l'Univers comme on peut le voir à l'œil nu depuis les zones les plus sombres offrant le ciel le plus pur au monde.

Cette image panoramique de 360 degrés qui couvre l'ensemble de la sphère céleste révèle le paysage cosmique qui entoure notre minuscule planète bleue. Ce magnifique paysage stellaire est la première des trois images de très haute résolution présentée dans le projet GigaGalaxy Zoom, lancé par l'ESO dans le cadre de l'Année Mondiale de l'Astronomie (AMA 09).

Ce projet présente un outil Web permettant à ses utilisateurs de réaliser un époustouflant voyage au cœur de notre Voie lactée. Grâce à cet outil, les utilisateurs peuvent, en un clic, en savoir plus sur de nombreux et surprenants objets de l'image, telles que des nébuleuses multicolores et des supernovae. En ce sens, le projet tente de faire le lien entre le ciel que nous pouvons tous contempler et le profond cosmos inaccessible à l'œil que les astronomes étudient quotidiennement. La très grande qualité des images témoigne réellement de la splendeur du ciel nocturne observable depuis les différents sites de l'ESO au Chili. Ce sont d'ailleurs les observatoires astronomiques les plus productifs au monde.

Le plan de notre Galaxie (la Voie lactée) que l'on voit par la tranche depuis la Terre, forme une bande lumineuse en travers de l'image. La projection utilisée pour le GigaGalaxy Zoom positionne l'observateur face à notre Galaxie vue par la tranche, avec le plan galactique traversant horizontalement l'image, pratiquement comme si nous regardions la Voie lactée depuis l'extérieur. Depuis cette position avantageuse, les principaux éléments de notre Galaxie spirale apparaissent clairement. On peut ainsi voir son disque marbré avec ses nébuleuses sombres ou lumineuses, véritable pouponnière d'étoiles, tout comme son bulbe central et ses galaxies satellites. Cette image, réalisée avec le plus grand soin, est le fruit d'une collaboration entre l'ESO, le renommé écrivain, journaliste et astro-photographe Serge Brunier et son partenaire français Frédéric Tapissier.

Une mosaïque de plus de mille photos

Serge Brunier a consacré plusieurs semaines entre août 2008 et février 2009 à photographier le ciel, principalement depuis les observatoires de l'ESO de La Silla et de Paranal au Chili. Afin de capturer la Voie lactée dans sa totalité, il a également effectué un voyage d'une semaine à La Palma, une des îles Canaries, pour photographier le ciel de l'hémisphère nord. Les images ont ensuite été traitées par Frédéric Tapissier avec le concours des experts de l'ESO. Ainsi travaillées, elles révèlent parfaitement le ciel nocturne tel que nos yeux peuvent le voir. L'image finale, maintenant disponible sur le GigaGalaxy Zoom est composée de près de 300 champs. Chacun d'eux ayant été photographié quatre fois par Serge Brunier, ce sont pratiquement 1.200 photos qui couvrent le ciel nocturne dans son ensemble.

« Je voulais montrer un ciel réellement parlant pour tous, avec ses constellations, ses milliers d'étoiles aux noms familiers depuis l'enfance et ses mythes partagés par toutes les civilisations depuis l'apparition d'Homo sapiens » déclare Serge Brunier ». Les images correspondent donc à ce que l'homme voit avec un simple appareil photo numérique sous les cieux obscurs du désert d'Atacama et de La Palma, dans l'archipel des Canaries, où se trouve d'ailleurs le Great Canary Telescope ou TGC (pour Gran Telescopio Canarias) ou encore Gran Tecan.

Les prises de vue ayant été réalisées sur plusieurs mois, des objets du système solaire, comme par exemple des planètes brillantes telles que Vénus et Jupiter, sont apparus sur les champs d'étoiles. Une éclatante comète vert émeraude a également fait son apparition. Il sera toutefois difficile de la repérer parmi les dizaines de millions d'étoiles mais l'effort sera récompensé.

Les créateurs du projet GigaGalaxy Zoom espèrent que ces efforts considérables pour offrir aux astronomes amateurs une vision du ciel nocturne tel que l'on peut l'observer dans les meilleures conditions de la planète, inspireront l'émerveillement et le respect pour ce splendide et immense Univers dans lequel nous vivons.

« Une des ambitions de l'AMA 09 est d'aider les citoyens du monde à redécouvrir leur place dans l'Univers grâce à l'observation du ciel de jour comme de nuit. Le projet GigaGalaxy Zoom est totalement dans cet esprit » précise Henri Boffin, coordinateur du projet.
Quelques détails techniques :

Durant sa quête, Serge Brunier a utilisé un appareil photographique numérique Nikon D3. Le mouvement apparent du ciel, dû à la rotation de la Terre, a été compensé grâce à l'utilisation d'une petite et précise monture équatoriale se déplaçant dans la direction opposée et qui effectuait un cercle complet en 24 heures autour de l'axe de rotation de la Terre. Chaque photo a nécessité une pose de six minutes, ce qui représente un temps de pose total de 120 heures.

Le traitement des images a été effectué avec le logiciel Autopano Pro Giga. Un soin particulier a été accordé au respect des couleurs et de la texture de la Voie lactée. Frédéric Tapissier a eu besoin de 340 heures de calcul informatique avec un puissant ordinateur PC pour réaliser cette tâche.


17/09/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres