PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Gaza : Les chars et navires israéliens ciblent les maisons palestiniennes

Gaza : Les chars et navires israéliens ciblent les maisons palestiniennes  15/11/2010

Des sources de sécurité palestiniennes ont signalé que les forces de l’occupation israéliennes qui se concentrent sur  la frontière avec la bande de Gaza et à la mer, ont lancé des tirs intensifs, en crainte des opérations de la résistance nationales, sous les circonstances actuelles brumes dans la bande de Gaza.

« Les forces occupantes israéliennes ont procédé à ces tirs, car elles ont peur d’exécution des opérations militaires de la résistance, surtout que les atmosphères étaient toutes brumes et flou », ont affirmé les sources aujourd’hui à l'aube, lundi 15/11.

Pour sa part, Adham Abou Salmia, le Coordonnateur des médias pour les services médicaux, a confirmé que les tirs des chars militaires sionistes ont été lancés à cause de leur frayeur de l’exécution d’une opération anti-ennemi de la part de la résistance nationale, notamment sous le brouillard qui régnait sur la bande de Gaza

//www.palestine-info.cc/fr/ //www.palestine-info.cc/fr/


Le massacre des oliviers palestiniens se poursuit en Cisjordanie occupée  15/11/2010

Quand ils ne massacrent pas les Palestiniens, les colons juifs s'en prennent aux oliviers palestiniens. 
Dimanche encore, les colons juifs ont attaqué les oliveraies au nord de la Cisjordanie occupée, mettant le feu à 200 oliviers et aux terres alentour.
Les villageois palestiniens ont vu les incendiaires retournant dans la colonie d'Elon Moreh, près de la ville palestinienne de Naplouse, après avoir mis le feu aux arbres sur des terres appartenant au village de Salem, a précisé à l'AFP Adli Ashtiyeh, porte-parole du conseil du village.
Les arbres se trouvaient sur un terrain jouxtant la colonie dont Israël interdisait l'accès aux propriétaires palestiniens la plupart du temps pour des motifs de sécurité, a-t-il précisé. Il a ajouté que l'armée israélienne en avait été informée.
   Un porte-parole militaire israélien a pour sa part prétendu  qu'aucune plainte n'avait été déposée contre les colons et que les troupes sur place considéraient l'incident comme "un feu mais pas un incendie volontaire". Alors qu’un porte-parole des colons a déclaré vérifier ces informations.
Le mois d’octobre dernier, ces mêmes colons ont inondé des oliveraies palestiniennes par des eaux usées. Leur porte-parole avait argué que les colons font l’objet d’une "campagne diffamatoire", a rapporté l’AFP.
 
   Durant ces quatre dernières années, des colons juifs ont multiplié leur attaques contre les oliveraies et les vergers appartenant aux palestiniens en Cisjordanie occupée. Selon le quotidien israélien Haaretz, 69 attaques ont été recensées.
 Arbres arrachés, incendiés ou inondés par les eaux usées, sangliers lâchés : les moyens les plus perfides sont utilisés pour chasser les Palestiniens de leurs terres.
 Depuis 1967, plus de 300.000 colons juifs ont usurpé des terres palestiniennes, pour édifier plus de 120 colonies en Cisjordanie occupée.
Considérées comme illégales par la communauté internationale, les Israéliens n’ont jamais été condamnés par elle.





//www.almanar.com.lb //www.almanar.com.lb


Près de 8.000 Falashmoras éthiopiens en Palestine occupée d'ici fin 2014  15/11/2010


 Le gouvernement israélien a décidé dimanche que quelques 8.000 Falashmoras éthiopiens pourront immigrer en Palestine occupée durant les quatre prochaines années.
 
   "Il y a environ 8.000 femmes, hommes et enfants vivant dans des conditions humanitaires des plus graves. Nous avons le devoir moral en tant que Juifs, et peuple d'Israël, de trouver une solution", a affirmé aux journalistes le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à l'ouverture du conseil des ministres hebdomadaire.
  
Il  a précisé que selon un plan quelque 600 Falashmoras seront amenés dans les prochains mois, et que le rythme des arrivées sera ensuite fixé à 200 par mois durant les trois prochaines années.
  
Le plan prévoit la fermeture des camps où cette population est regroupée. A l'issue de ce processus aucun autre membre de cette communauté ne sera autorisé à immigrer, sauf dans des cas d'exception humanitaire.
   Les Falashmoras sont une communauté de juifs d'Ethiopie convertis de force au christianisme au XIXe siècle, et dont les ultimes membres considérés comme des ayant-droits à l'immigration sont regroupés dans des camps de transit en Ethiopie.
  
Tant que tels, ils ne bénéficient pas de la Loi du retour qui permet à tout juif de la diaspora d'immigrer en Palestine occupée et d'en devenir ipso facto citoyen, mais doivent se convertir au judaïsme pour être alors considérés comme naturalisés.
  
Tous ont dû prouver leur filiation du côté maternel à des ancêtres juifs, leur volonté de se convertir au judaïsme et leurs liens avec des parents juifs en Israël.
  
   Actuellement, plus de 120.000 juifs éthiopiens vivent en Palestine occupée, dont 80.000 nés en Afrique, qui ont dû affronter d'énormes différences culturelles et des discriminations au sein de la société israélienne.

//www.almanar.com.lb //www.almanar.com.lb



15/11/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres