PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Et voici que commence le Printemps des Français !

Et voici que commence le Printemps des Français !

 

 

J'appelle à un printemps des peuples

avant qu'il ne soit trop tard !

Tous ensemble,

partout,

en même temps,

jusqu'à satisfaction.

Utilisons les réseaux sociaux,

mais cette fois dans notre intérêt à tous !

 

Indignons-nous ! Résistons ! 

Il y va de notre avenir à tous !

 

eva R-sistons

 

  

http://fr.academic.ru/pictures/frwiki/72/Honore_Daumier_The_Uprising.jpg

 

http://fr.academic.ru/pictures/frwiki/72/Honore_Daumier_The_Uprising.jpg

 

Reçu ces informations:

 

Attention, ce qui arrive à Perpignan

est en train de se passer dans plusieurs villes de France !

 

En avant, le Printemps des Français comme en Espagne ou dans les pays arabes,

en avant le Printemps de libération des peuples en voie d'appauvrissement complet

pour permettre à une poignée de banquiers de s'enrichir toujours plus !

 

eva R-sistons

 

 

 Pour l'instant , il a été convenu de se réunir, au même endroit tous les soirs à 19h00 .

 

Ce sont des jeunes qui ont lancé l'idée.

Ce soir tout le monde avait droit à la parole.

Ils ont besoin d'aide pour  essayer d'élargir le plus possible aussi bien en nombre de personnes qu'en propositions.

Toutes les idées sont les bienvenues.

Vous pouvez prévoir votre casse-croûte pour repas collectif ensuite si ça vous dit, ou participer sur place pour achat collectif.

 

 
"Dernière minute
Un rassemblement spontané place de la République, à Perpignan, en soutien au mouvement espagnol et pour dénoncer la politique d'austérité imposée par la BCE,  le FMI et la politique mondialiste capitaliste..

 

Le soir à partir de 19h

Soyons nombreux!"

Si vous souhaitez comprendre ce qui est en train

de se passer à Perpignan et à d'autres endroits en France,

allez sur le lien ci-dessous 

http://reelledemocratie.com/

 Contre la prise en otage de la démocratie,

 

la jeunesse espagnole se lève

 

 

« Ce que nous vivons, ce n’est pas une crise, c’est une escroquerie ! » C'est à présent au tour des espagnols de se soulever contre les « potions amères » des gouvernements européens et l’impunité des banquiers.

Inspirée par les mouvements démocratiques dans les pays arabes, la population se soulève de façon spontanée. Réunis sous le mot d'ordre « Pour une vraie démocratie, maintenant ! », des centaines de milliers d’Espagnols, en premier lieu des jeunes, se sont retrouvés dans les rues de plus de soixante villes du pays. Les manifestants dénoncent la précarisation, le pouvoir de la finance et l'irresponsabilité, voire la complicité des responsables politiques. Ils demandent, surtout, que la crise soit payée par ses principaux responsables, notamment l'industrie financière et bancaire.

Les mobilisations ont commencé le dimanche 15 mai, et depuis trois jours, les manifestants occupent la place de la Puerta del Sol, à Madrid. A l’inverse des médias français, qui semblent avoir fait l’impasse sur la mobilisation, la presse espagnole reprend largement les slogans de ceux qui se réclament du « mouvement du 15 mai ». « Il y a des alternatives politiques, il suffit juste de les réinventer. Sans violence, mais avec fermeté » clament ainsi les manifestants. La mobilisation doit se poursuivre au moins jusqu'au 22 mai, jour des élections régionales et municipales en Espagne.

L’Espagne, le Portugal, la Grèce, l’Irlande subissent de plein fouet les politiques antisociales promues par l'Union européenne et le Fonds monétaire international et appliquées en l’absence de tout débat démocratique : coupes franches dans les dépenses publiques, baisses des salaires, des retraites et des minimas sociaux, démantèlement des services publics... Des politiques qui sont amenées à se généraliser avec la nouvelle « gouvernance économique » qui s’apprête à être votée en juin au Parlement européen.
Pourtant les résistances se multiplient : Au Portugal, le défilé de la « génération fauchée » a rassemblé des centaines de milliers de manifestants en mars. En Grèce, les grèves générales se succèdent. Celle du 11 mai a été très suivie, avec des dizaines de milliers de manifestants qui s’opposaient aux mesures d’austérité injustes – qui ont par ailleurs prouvé leur ineptie en plongeant le pays plus profondément dans la récession.
Il est temps de dire non ! C’est pourquoi Attac France, avec les Attac d’Europe, a lancé une pétition contre les politiques d’austérité de la nouvelle gouvernance économique européenne (http://www.france.attac.org/non-la-gouvernance-economique-du-pacte-pour-leuro), et se rendra au Havre ce week-end à l’occasion du contre-G8 afin de clamer haut et fort que les peuples doivent passer avant la finance.

Attac France,
Paris, le 19 mai 2011

http://www.france.attac.org/articles/contre-la-prise-en-otage-de-la-democratie-la-jeunesse-espagnole-se-leve

Lire aussi :

 Quand une société oublie ses enfants,

elle se suicide à très court terme


http://ripostelaique.com/eric-bougaud-quand-une-societe-oublie-ses-enfants-elle-se-suicide-a-tres-court-terme.html



24/05/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres