PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

En une seule semaine... semaine après semaine....

Voilà ce que nos dirigeants cautionnent en Palestine

Publié le 6-07-2010


Pendant que les médias ne nous parlent que "d’allègement" du blocus de Gaza par Israël (on voudrait les y voir, sans électricité, sans ciment et surtout sans liberté de circulation !), voici la liste des agressions commises en une seule semaine, et en violation du droit international, par l’armée et le gouvernement israéliens.

Rapport du PCHR sur les violations israéliennes des droits humains, du 24 au 30 juin 2010

Les Forces d’occupation israéliennes (FOI) poursuivent leurs agressions méthodiques contre les civils palestiniens et leurs biens dans les Territoires palestiniens occupés (TPO).

Durant la semaine du 24 au 30 juin :

- 2 civils palestiniens et un résistant ont été tués par les forces israéliennes dans la bande de Gaza :
- un autre a été blessé dans le sud de la bande de Gaza ;
- les FOI continuent d’employer la force contre les manifestations non violentes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza :
- deux civils, dont un mineur, ont été blessés en Cisjordanie ;
- des dizaines de manifestants ont souffert par l’inhalation des lacrymogènes en Cisjordanie ;
- les FOI ont arrêté 3 militants des droits de l’homme ;
- elles continuent de tirer sur les agriculteurs et travailleurs palestiniens sur la zone frontalière à l’intérieur de la bande de Gaza ;
- elles ont mené 13 incursions dans les communautés palestiniennes de Cisjordanie et 4, plus limitées, dans la bande de Gaza :
- les Israéliens ont arrêté 19 civils palestiniens, dont un mineur et une jeune fille et son père en Cisjordanie ;

Israël a maintenu un siège total sur les TPO et l’isolement de la bande de Gaza du monde extérieur :

les troupes stationnées sur les check-points militaires et aux passages frontaliers en Cisjordanie ont arrêté 5 civils palestiniens ;

Israël poursuit ses mesures visant à créer une majorité démographique juive à Jérusalem : la construction de 1 400 chambres d’hôtels près du secteur d’Habal al-Mukabber à Jérusalem a été approuvée (annoncées moins d’une semaine avant la rencontre Netanyahu/Obama) ;

un mineur palestinien a perdu un œil et un certain nombre d’enfants et de femmes ont souffert d’avoir respiré les lacrymogènes lancés par les FOI à Silwan ;

les FOI continuent leurs activités de colonisation en Cisjordanie et les colons leurs agressions contre les Palestiniens et leurs biens : elles ont ordonné la démolition de dix maisons et de deux bâtiments agricoles à Hébron.

Détail des violations israéliennes recensées durant la semaine du 24 au 30 juin

1 - Incursions dans les zones palestiniennes et agressions contre les Palestiniens et leurs biens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza

Jeudi 24 juin

Bethléhem : vers 1 h du matin, les FOI font irruption dans le camp de réfugiés de Deishé, au sud de Bethléhem, fouillent la maison de la famille d’‘Abdallah Nayef Ramadan, 24 ans, et l’arrêtent.

A la même heure, elles entrent dans al-‘Ebayat, au sud-est de Bethléhem, et fouillent la maison de la famille d’‘Awad Mohammed ‘Ebayat, 41 ans, et l’arrêtent.

Ramallah : incursion dans Surda, au nord de Ramallah, l’armée patrouille dans les rues pendant quelques temps et s’en va. Pas d’arrestations de signalées.

Vendredi 25 juin

Tulkarem : l’armée entre vers 1 h du matin dans Tulkarem. Elle investit la maison de ‘Ali Mohammed al-Dadu, 54 ans. Les soldats arrêtent sa fille, Yasmine, 19 ans, et saisissent trois portables et des disques et ordonnent à Mr al-Dadu de se présenter au bureau de liaison israélien du district, à l’ouest de Tulkarem, le dimanche 27 juin. Vers 10 h 30, le dimanche, Mr al-Daru se présente au bureau. Vers 15 h 30, les FOI téléphonent au fils de Mr al-Daru, lui demandant d’apporter les médicaments de son père, celui-ci étant mis en détention. Mr al-Dadu est commerçant en moquettes, tapis. Son autre fils, Diaa’, 26 ans, avait été arrêté par les forces israéliennes au passage international d’al-Karama, sur la frontière jordanienne, quelques heures plus tôt le vendredi.

Jénine : vers 1 h 30, incursion dans Qabatya, au sud-est de la ville. L’armée fouille un certain nombre de maisons et arrête Ibrahim Helmi Kmail, 30 ans, et son frère, ‘Abdul Karim, 20 ans.

Naplouse : vers 3 h, incursion dans le village d’‘Ourif, au sud de Naplouse, où l’armée fouille des maisons et arrête 3 civils palestiniens :

- Hamdallah Zaidan al-Safadi, 22 ans,
- Khaled Yousef al-Safadi, 21 ans, et,
- Ayman Yousef Sabbah, 26 ans, enseignant.

Au même moment, incursion dans Beita, même secteur, fouilles de maisons, mais sans arrestations.

Ramallah : vers 20 h 30, les FOI interviennent dans la ville d’al-Bireh, patrouillent dans les rues et se retirent. Pas d’arrestations.

Samedi 26 juin

Jénine : vers 1 h 30, les FOI entrent dans la ville et le camp de réfugiés de Jénine. Fouilles de maisons, pas d’arrestations.

Dimanche, 27 juin

Hébron : incursion vers 1 h du matin dans le village d’al-Sammou’, au sud d’Hébron. L’armée fouille la maison d’‘Ata Salama al-Badarin, sans arrestations.

Lundi 28 juin

Hébron : vers minuit, les FOI sont dans le quartier de Jabal al-Rahma dans le centre de la ville. Elles investissent la maison de Yousef Ghazi Salhab, 21 ans, et l’arrêtent.

Naplouse : vers 1 h du matin, incursion dans le village d’‘Assira au nord de Naplouse, fouilles de maisons mais pas d’arrestations.

Mardi 29 juin

Ramallah : incursion dans Silwad, vers 3 h et demi, l’armée fouille différentes maisons et arrête 9 Palestiniens, dont un mineur :

- Khaled Tariq Hamed, 19 ans,
- Qussai Lutfi Hamed, 17 ans,
- Ahmed ’Aahed Hamed, 18 ans,
- Mohammed Fares ’Eissa, 23 ans,
- Rami Radwan Yousef, 18 ans,
- Mahmoud ’Abdul Basset Hamed, 18 ans,
- Abed Salah Hammad, 30 ans,
- Hashem Mohammed Hammad, 26 ans, et,
- Abdullah Daoud Hammad, 23 ans.

2 - Usage d’une force démesurée contre les manifestations non violentes organisées contre la colonisation et la construction du mur d’annexion

Durant cette dernière période, les FOI ont poursuivi leurs violences contre les manifestations pacifiques organisées par les Palestiniens avec des militants internationaux et israéliens. 4 Palestiniens ont été blessés cette semaine, 4 journalistes souffrent d’ecchymoses et d’autres de l’inhalation des lacrymogènes.

- Bil’in, à l’ouest de Ramallah : comme chaque vendredi après la prière, le 25, la manifestation organisée contre le mur d’annexion se dirige vers le mur qui traverse le village. L’armée toujours postée près du mur tire à balles caoutchouc, lance des lacrymogènes et des bombes sonores. Radwan Isma’il Yassin, 50 ans, est touché par un corps de grenade lacrymogène à la main droite. Des dizaines de manifestants respirent les gaz.

- Ni’lin, à l’ouest de Ramallah : ce même vendredi, la manifestation non violente hebdomadaire est organisée par les Palestiniens, avec internationaux et Israéliens, pour protester contre le mur. L’affrontement avec l’armée se produit toujours près du mur. Tirs, grenades sonores et lacrymogènes, sur les manifestants, qui sont nombreux à souffrir à chaque fois des gaz, et d’autres des coups par les soldats.

- Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah : vendredi 25, même manifestation non violente des Palestiniens et militants internationaux contre la confiscation de terres dans le secteur de Wad al-Rava, entre les villages de Nabi Saleh et Deir Nizam. Quand les manifestants essaient de se rendre sur ces terres volées par les colons d’Halmish, l’armée réagit, tire et lance ses grenades. ‘Izz ‘Abdul Hafiz al-Tamimi, 13 ans, est touché par un corps de grenade dans le dos. De nombreux manifestants souffrent des gaz.

- Beit Lahia, à l’ouest de Bethléhem : dimanche midi, 20 juin comme chaque semaine là aussi, la manifestation organisée contre le mur d’annexion commence sa marche vers l’endroit où le mur est en construction. L’armée réagit de la même manière et avec la même violence. 4 manifestants souffrent de l’inhalation des gaz ou d’ecchymoses. L’occupant arrête deux militants internationaux, Howaida ‘Arraf, militant de la campagne Free Gaza, et un militant israélien.

- Khan Yunis, bande de Gaza :

3 - Maintien du siège sur les TPO

- Cisjordanie

Il y a environ 630 barrages routiers permanents, tenus ou non par des soldats, à travers la Cisjordanie. En plus, quelque 60 à 80 barrages « volants » sont mis chaque semaine. Au moins 65% des grandes routes qui conduisent aux 18 communautés palestiniennes sont fermés ou sous contrôle total des FOI (soit 47 sur 72 routes).

Il y a environ 500 km de routes où les droits des Palestiniens sont restreints en Cisjordanie. De plus, environ un tiers du territoire cisjordanien, dont Jérusalem-Est occupée, est inaccessible aux Palestiniens sans une autorisation spéciale remise par les FOI. Une autorisation très difficile à obtenir.

Les forces d’occupation continuer de harceler, et d’agresser les manifestants lors des manifestations non violentes contre le mur. Même harcèlement à Jérusalem et dans tout le territoire, où les Palestiniens sont systématiquement arrêtés, fouillés, dans les rues et sur les routes.

- Jérusalem : les mêmes restrictions aux déplacements des Palestiniens perdurent avec des check-points dans et autour de la ville. Des milliers de Palestiniens ne peuvent toujours se rendre à Jérusalem, et les barrages sont plus serrés encore le vendredi, jour de prière, et de nombreux Palestiniens musulmans ne peuvent aller prier à la mosquée Al-Aqsa, dans la vieille ville palestinienne de Jérusalem.

- Ramallah : toujours sur les check-points de Jaba’ et de Qalandya, au sud-est de Ramallah, l’armée impose des restrictions nouvelles, des contrôles prolongés, obligeant les Palestiniens à rester des heures en plus à attende avant de passer le barrage. Des check-points volants sont posés aussi, à l’improviste, sur différentes routes pour bloquer les véhicules, les contrôler ainsi que leurs passagers. Jeudi 24 juin, les FOI posent un check-point près du village d’al-Mazra’a, au nord-est de Ramallah et vers midi, le même jour, près du village d’‘Attara, au nord. Vers 13 h, le samedi 26, autre barrage volant près de Sinjel, au nord de Ramallah.

- Naplouse : Dimanche et mercredi, 27 et 30 juin, les Israéliens postés sur le check-point de Hawara, au sud de Naplouse, direction Ramallah et Jérusalem, imposent des conditions plus sévères pour passer le barrage.

- Qalqilya : le mardi 29, le matin, barrage volant à l’entrée d’‘Azzoun, à l’est de Qalqilya.

- Jénine : les FOI posent un barrage volant le mercredi 30 juin, vers 6 h, au carrefour d’‘Arraba, au sud de Jénine.

Arrestations sur les check-points militaires

Jeudi 24 juin, vers 15 h, les troupes d’occupation stationnées au passage frontalier d’al-Karama, sur la frontière jordanienne, arrêtent Diaa’ ‘Ali al-Dadu, 26 ans, de Tulkarem, alors qu’il rentrait en Cisjordanie depuis la Jordanie.

Lundi 28 juin, vers 10 h, arrestation par l’armée au check-point à l’entrée de Beit Ummar, au nord d’Hébron, de ‘Odai Mahmoud ‘Awadh, 27 ans, l’armée prétendant qu’il portait un couteau sur lui.

Le même jour, dans la soirée, les Israéliens sur le check-point près du village d’al-Zababda, arrêtent Saleh ‘Abdul Latif al-Sa’di, 55 ans, et Ghassan Ahmed Ab’ali, 42 ans, tous deux de Jénine.

Mardi matin 29 juin, les Israéliens postés au passage international d’al-Karama, sur la frontière jordanienne, arrêtent Nidal ‘Abdul Muhdi Ahmed, 42 ans, de Kufor ‘Abboush, village au sud de Tulkarem, alors qu’il rentrait de Jordanie avec sa famille.

4 - Mesures visant à créer une majorité démographique juive à Jérusalem

Israël a dans la dernière période intensifié ses mesures arbitraires pour essayer de chasser les Palestiniens de Jérusalem-Est. Le PCHR consacre cette section de son rapport hebdo pour faire connaître les violations flagrantes des droits de l’homme par les FOI contre les Palestiniens de Jérusalem-Est.

Cette semaine, des sources israéliennes ont révélé que le Comité d’organisation et de construction du district israélien avait approuvé la construction de 1 400 chambres d’hôtel près du secteur de Jabal al-Mukabber, à Jérusalem-Est. Selon Channel 10, télévision israélienne, le comité a approuvé cette construction dans la zone d’Armon Hanatziv, à l’est de Jérusalem. Cette décision tombe moins d’une semaine avant la rencontre à la Maison-Blanche, du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et du Président US, Barak Obama. La zone où les chambres devraient être construites n’était pas sous contrôle israélien avant 1967.

Samedi soir, 26 juin, des dizaines de colons israéliens armés attaquent la maison de Mohammed Abu Nab, dans Silwan, au sud de la vieille ville de Jérusalem, pour essayer de s’en emparer, mais des Palestiniens réussissent à les refouler. Dimanche 27 juin vers 19 h 20, des colons envahissent le quartier d’al-Rajabi à Silwan. Ils se mettent à lancer des pierres sur des maisons palestiniennes. En réaction, des civils palestiniens se rassemblent et tentent de sortir les colons du secteur. Immédiatement, les colons ouvrent le feu au pistolet, tirant au hasard, et appellent l’armée. Quand celle-ci arrive sur les lieux, elle aussi, se met à tirer sur des maisons et à lancer des grenades lacrymogènes. Muhammad Mahmoud al-Qawasmi, 17 ans, est blessé par un corps de grenade à un œil. De plus, 11 civils, dont une femme enceinte et plusieurs enfants, soufrent des gaz lacrymogènes respirés, ou d’ecchymoses après les coups reçus. Selon des témoins, Mr al-Qawasmi a été blessé alors qu’il tentait d’aider une équipe médicale pour évacuer la femme enceinte, Alaa’ Abu Nab. Selon des sources médicales, Mr al-Qawasmi a perdu son œil droit, celui touché par la grenade.

Mardi 29 juin, vers 8 h 30, un bulldozer de la municipalité israélienne de Jérusalem, escorté par des FOI, monte des barrages de sable dans les secteurs d’Um al-Seksek et d’al-Za’farana, dans le village d’al-‘Eissawiya, dans Jérusalem-Est, s’emparant d’au moins 200 dunums (20 ha) de terre au profit du Département pour la protection des parcs nationaux israéliens. La totalité des terres confisquées par les FOI pour le Département représente 660 dunums. Egalement mardi 29, la municipalité israélienne de Jérusalem ordonne la démolition de la maison de Mohammed ‘Ali Salah, à Beit Safafa, au sud de Jérusalem, prétendant qu’il avait refait le toit de sa maison avec des tuiles.

De plus, ce même jour, Mohammed Ahmed Salah recevait une décision officielle du Département d’action israélien, à propos de 120 moutons qui lui ont été confisqués il y a près de six mois parce qu’il n’avait pas réglé les droits exigés par un tribunal israélien dans le cas d’une évacuation d’une maison appartenant à sa famille. Le tribunal a rendu sa décision en faveur des colons israéliens.

5 - Activités de colonisation et agressions des colons contre les Palestiniens et leurs biens

Israël poursuit en toute illégalité et en toute impunité la colonisation de la Cisjordanie, et les colons leurs agressions.

Le mardi 29 juin, vers 13 h, les FOI remettent 12 avis à des Palestiniens leur ordonnant d’arrêter les travaux de construction pour 10 maisons et 2 bâtiments agricoles, dans le village d’al-Buri, prétendant qu’ils étaient construits sans le permis israélien. Ces constructions sont situées à près de 500 mètres du mur d’annexion. En voici les détails :

maison de 200 m² appartenant à Hussein Isma’il al-Talahma,

maison de 110 m², Mos’ab Saleh al-Talahma,

maison de 120 m², Khalil Isma’il Masharga,

maison de 200 m², Ziad ‘Eissa al-Talahma,

maison de 110 m², actuellement en construction, Nidal Bassem al-Talahma,

maison de 160 m², en construction, ‘Adnan Hussein al-Talahma,

maison de 200 m², en construction, Khalil Hussein al-Talahma,

maison de 220 m², en construction, Jamal Mohammed Masharqa,

maison de 250 m², en construction, Maher Mohammad Masharqa,

maison de 220 m², en construction, Munther Mohammed Masharqa,

bâtiment agricole de 1 000 m², Fahmi Ahmed Masharqa, et,

bâtiment agricole de 260 m², Isma’il Ahmed ‘Awawda.

Document public

Pour plus d’informations, merci de vous rendre sur le site du PCHR : //www. pchrgaza.org, ou de nous contacter à notre bureau à Gaza ville par courriel : pchr@pchrgaza.org, ou par téléphone : (+972 (0)8 2824776 - 2825893).

Rapport hebdomadaire pour la période du 24 au 30 juin 2010 : PCHR

(Traduction pour ce qui concerne Gaza : Jacques Salles, et la Cisjordanie, JPP.)

CAPJPO-EuroPalestine



07/07/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres