PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Douteuse messe antinucléaire

Douteuse messe antinucléaire

mardi 13 avril 2010 - 08h:27

K. Selim - Le Quotidien d’Oran


Les intentions sont louables mais la réalité est nettement moins enthousiasmante. L’objectif politique ne souffre d’aucune ambiguïté : il s’agit d’aboutir à un accord pour interdire à l’Iran de disposer d’un savoir-faire et d’accéder à la modernité scientifique susceptible de concurrencer la suprématie impériale au Moyen-Orient.

Le sommet mondial consacré à la sécurité nucléaire s’est ouvert hier à Washington sous la houlette du président Obama. Le pays, qui dispose du plus grand stock d’armes de toutes natures et qui est le principal fournisseur d’armements à la planète entière, entend ainsi manifester son inquiétude devant les risques d’un terrorisme nucléaire qui pourrait éventuellement le menacer.

Outre que le magistère moral des Etats-Unis d’Amérique est probablement la chose la plus discutable qui soit en ce bas monde, force est de reconnaître que la principale menace pour la paix mondiale depuis 1945 émane bien des Etats-Unis. L’élection de Barack Obama aurait-elle absous par un coup de baguette hollywoodienne un pays dont le palmarès guerrier, seul utilisateur à ce jour de l’arme nucléaire dans un conflit, est des plus accablants ?

Dans ce monde où les valeurs du droit et de l’éthique sont proclamées comme supérieures, un pays engagé dans l’invasion illégale de l’Irak et une guerre absurde en Afghanistan s’estime éligible à convoquer une réunion sur les armes atomiques. La superpuissance d’Abou-Ghraïb et de Guantanamo, celle qui possède onze porte-avions nucléaires, invite donc le monde entier, ou du moins celui qui compte, à une représentation diplomatique destinée à marquer d’une solennelle pierre blanche le consensus universel sur le rejet des armes de destruction massive.

Les intentions sont louables mais la réalité est nettement moins enthousiasmante. L’objectif politique ne souffre d’aucune ambiguïté : il s’agit d’aboutir à un accord pour interdire à l’Iran de disposer d’un savoir-faire et d’accéder à la modernité scientifique susceptible de concurrencer la suprématie impériale au Moyen-Orient. Seul Israël, non-signataire du TNP, qui viole impunément des dizaines de résolutions de l’ONU, est autorisé à maitriser le savoir-faire nucléaire et à détenir un arsenal nucléaire dans la région. Les Etats-Unis, activement engagés au côté de ce pays dans une entreprise de spoliation d’un peuple sans défense, ont donc besoin du blanc-seing d’une communauté internationale - réduite à ses obligés occidentaux - pour décider de ceux qui peuvent ou non accéder à la technologie nucléaire.

Iran ou pas, la prolifération est inscrite dans le cours naturel des rapports internationaux fondés sur la force. Face à une superpuissance hégémonique dont la politique internationale est construite sur la force, il peut sembler légitime et prudent pour des pays, qui peuvent se transformer en cibles du jour au lendemain, de se sanctuariser. C’est d’autant plus légitime que la technologie nucléaire a des applications civiles fondamentales, de la production d’énergie à la recherche médicale. Il reste que la maîtrise du processus de fabrication d’armes nucléaires n’est pas encore à la portée de groupes terroristes : seuls des Etats peuvent engager des programmes complexes de cette nature.

La réunion de Washington vise essentiellement à figer un rapport de force où les premiers pays à s’être dotés de l’arme atomique entendent maintenir un monopole déjà battu en brèche. Dans l’état des relations internationales et du peu de cas fait du droit par ceux-là mêmes qui prétendent régenter la planète, il s’agit d’un combat d’arrière-garde. Le désarmement mondial, nucléaire compris, commencera à être envisageable lorsque les Etats-Unis et leurs alliés cesseront de vouloir imposer leur domination par la force.


Du même auteur :

 « Journalistes ennemis » 
  
Ligue de l’impuissance arabe 
  
Simplifications 
  
L’année Blackwater 
  
Fiasco !



13/04/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres