J’ai lu de nombreux articles mauvais, des déclarations inexactes des médias grand public au fil des ans, mais certains des rapports que nous voyons aujourd’hui sur la catastrophe de Fukushima sont simplement étonnants dans leur ignorance de la physique de base. Aujourd’hui, le Boston Globe a publié un article contenant cette énormité:
Le porte-parole de la sécurité nucléaire Hidehiko Nishiyama dit que l’air au-dessus de la fuite contient 1.000 millisiverts de radioactivité.


Décrivent-ils leur consommation de carburant à »20 miles  »?

Quand ils achètent des aliments en vrac à l’épicerie, comprennent-ils ce que cela signifie que de payer en dollars par kilo? Ou est-ce trop compliqué pour ces gens?

Les millisieverts sont émis au fil du temps

En outre, l’air ne «contient» pas une quantité fixe de millisieverts. Les particules radioactives dans l’air ÉMETTENT un rayonnement à un certain taux (millisieverts par unité de temps). Si l’air ne « contient » que 1000 millisieverts, comme expliqué par le Boston Globe, cela veut dire qu’une fois émis ces 1000 millisieverts, il n’y aurait plus de rayonnement, d’accord ?

Mais en réalité, le rayonnement émis par les particules d’air peut continuer à émettre pendant des semaines, mois, années, voire des millénaires, en fonction de la demi-vie des isotopes radioactifs contenus dans l’air.

La demi-vie de l’iode-131, par exemple, est beaucoup plus courte que la demi-vie du césium-137. La demi-vie du césium-137 est d’environ 30 ans, ce qui signifie que l’air contaminé par le césium-137 qui libére un rayonnement de 1000 millisieverts par heure maintenant, émettrait encore 500 millisieverts de rayonnement à l’heure pendant 30 ans. Et puis 250 millisieverts par heure de rayonnement pendant 60 ans à partir de maintenant.

L’histoire a été en réalité écrite par l’Associated Press

Maintenant, voici quelque chose d’autre qui peut vraiment vous choquer: cet article publié par le Boston Globe n’a même pas été écrit par le Boston Globe. Il a été écrit par l’Associated Press (AP).

L’AP, bien sûr, est l’agence d’infos centralisée qui écrit beaucoup d’informations que tous les autres journaux n’ont qu’à copier-coller sur leurs propres sites Web.Vous savez comment Google explique qu’il pénalise les sites Web pour copier-coller un contenu identique sur leurs propres sites Web? Les grands médias le font tous les jours, et ils n’obtiennent aucune pénalité de Google. En fait, les médias grand public sont les plus grands « copieurs d’infos » qui existent aujourd’hui, et Google Infos les favorise fortement en supprimant de son index les petites sources d’infos véritablement indépendantes. Et la plupart de ces sites d’infos grand public prennent les infos écrites par l’AP et les collent sur leurs propres sites, indépendamment de leur exactitude:

Cette histoire particulière des infos d’ AP contenant cette erreur flagrante sur les millisieverts est apparue sur tous les sites Web suivants:

Le Sydney Morning Herald ( //www.smh.com.au/world/japanes … )

Yahoo Nouvelles ( //au.news.yahoo.com/thewest/a/ … )

 CTV (Canada) ( //calgary.ctv.ca/servlet/an/lo … )

 ABC News a eu bon

 ABC News est l’un des principaux médias grand public qui a compris correctement. Ils ont dit, que « L’air au-dessus de la fosse d’eau radioactive est mesurée à 1.000 millisieverts par heure, selon Nishiyama. » ( //abcnews.go.com/International… ) ( //abcnews.go.com/International … )

Telle est la description correcte, montrant que ABC News a des écrivains qui sont beaucoup mieux renseignés sur les lois de la physique que les écrivains de l’Associated Press (qui auraient sans doute été collés en physique dans le secondaire).   

Donc, si l’Associated Press ne comprend pas la radioactivité, et qu’ils alimentent en sources  »d’infos en conserve » la plupart des sites des médias grand public fortement appréciés par Google News, vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les populations sont si mal informées ? C’est évident: la plupart des nouvelles grand public sont mises en conserve, copiées et complètement inexactes, écrites par des gens peu instruits qui ne comprennent pas les lois de la physique, ou de l’économie, ou même les tenants et aboutissants pour ces questions.

 Alors, où peut-on avoir des nouvelles qui soient vraiment intelligentes? La réponse, bien sûr, est : dans les médias alternatifs. Des sites comme NaturalNews.com, InfoWars.com, Rense.com et bien d’autres. C’est là que vous obtenez de vraies infos de gens qui sont, soit dit en passant, beaucoup plus intelligents que notre écrivain typique de l’AP. Non seulement nous comprenons la radioactivité beaucoup mieux que ces écrivains de l’AP, nous comprenons également comment elle peut être dangereuse. C’est pourquoi nous sommes tous à vous avertir de vous préparer tant que vous le pouvez toujours, juste au cas où les médias vous mentent sur l’état réel de l’installation de Fukushima.

Conclusion : ne pas lire n’importe quelle info

 SOURCE  

Bistro Bar Blog

Je comprend mieux maintenant moi aussi ce que cette mesure signifie en réalité…Sans le facteur temps, cela ne veut plus du tout dire la même chose. Un autre truc sans doute des médias et des lobbys pour minimaliser l’impact de la radioactivité sur les populations. Une chance qu’internet existe!

Un gros merci à Hélios pour la traduction