PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Des diplomates européens demandent des sanctions contre l'entité sioniste

Des diplomates européens demandent des sanctions contre l'entité sioniste
[ 11/01/2011 - 12:04 ]
Al-Qods occupée – CPI

Les délégués des pays européens dans la ville occupée d'al-Qods et à Ramallah, dont une majorité de consuls, ont soumis un rapport à l'Union Européenne. Il recommande à l'UE de prendre des mesures pour protester contre l'entité sioniste et considérer la partie orientale d'al-Qods occupée comme la capitale de la Palestine, avec une série de conseils pour imposer des sanctions contre l'entité sioniste.

 

Le journal hébreu "Haaretz" a rapporté dans son édition d’hier, lundi 10/1, que les diplomates européens ont proposé dans leur rapport que les fonctionnaires et politiciens européens doivent refuser de se rendre dans les ministères du gouvernement sioniste situés derrière la « ligne verte ». Ils doivent également refuser la présence de la garde sioniste dans la Vieille Ville ou dans la partie orientale d'al-Qods, demandant également à encourager les  consommateurs en Europe à boycotter les produits importés des colonies sionistes, y compris ceux provenant de Jérusalem-Est.

 

Les diplomates ont demandé de discuter la possibilité d'interdire l'entrée en UE de ceux qu’ils décrivent comme des « colons violents », selon Haaretz.

La première section du rapport montre l'analyse des diplomates concernant la situation dans la partie orientale d'al-Qods occupée au cours des dernières années, dans laquelle ils ont confirmé l'existence de ce qu'ils ont décrit comme des « évolutions négatives » représentée par l'extension colonialiste dans la ville et la poursuite de la politique de démolition de maisons palestiniennes ainsi que l'évacuation des familles de leurs maisons, les inégalités dans l'éducation et le manque de services médicaux pour la population palestinienne.

 

Le rapport a mis en garde contre ces mesures qui « soulèvent une grande préoccupation », considérant qu'elles « constituent non seulement une violation humaine, mais également l’affaiblissement de la présence palestinienne dans la ville ».

 

Le rapport estime que la coopération gouvernementale sioniste avec l'association colonialiste "Elad" dans les fouilles archéologiques pour renforcer la présence juive à Selwan constitue une preuve sérieuse du soutien du gouvernement de l'entité sioniste aux activités de colonisation à al-Qods.  D’autant plus qu’une loi a été approuvée récemment par la Knesset et stipule la nécessité de l'existence d'une majorité pour évacuer des zones dans la ville occupée d'al-Qods.

De son côté, le journal hébreu "Haaretz" a considéré que ce que les diplomates ont décrits comme les « activités de l’entité » dans la ville, « s'oppose au processus de paix » et « intensifie le conflit », affirmant que cette mesure « met en danger toute possibilité de signer une résolution pacifique sur la base de deux Etats ».

 

Il a pris en dérision les chefs des délégations à al-Qods occupée et à Ramallah qui ont réclamé que des délégués européens doivent être présents à chaque cas de démolition ou évacuation des familles palestiniennes, et lors des procédures judiciaires relatives à des démolitions de maisons ou à l'arrestation de militants palestiniens. L’argument des diplomates à ces recommandations est l’absence de ce qu’ils ont nommé « activités politiques violentes » à Jérusalem-Est.



11/01/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres