PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Des clichés qui résistent au feu... ???

Là, ça me fais penser au passeport de Mohamed Atta, intact sur le sol de New York, après s'être échappé de la poche d'un soit disant terroriste kamikase dans un avion en feu et une tour effondrée...

 

Libye : ces photos qui pourraient accabler le régime Kadhafi

Des clichés pouvant attester la brutalité du pouvoir libyen ont été découverts dans un poste de police incendié à 40 km de Tripoli.

  • Commentaires (88)
  • Libye : ces photos qui pourraient accabler le régime Kadhafi

    Les photos ont été découvertes dans ce poste de police incendié de la ville de Zawiyah, à 40 km de Tripoli, en Libye © Facelly / Sipa

    Par Cyriel Martin

    Des visages qui expriment la mort. Des traces de torture sur des corps dévêtus. Une large cicatrice dans le bas du dos d'un homme en sous-vêtements. Un autre homme nu, le visage dissimulé derrière une couverture, les mains attachées. Des taches de sang. Les images sont à peine soutenables. Elles ont été découvertes par hasard dans un poste de police déserté de la ville de Zawiyah, en Libye.

    Située à 40 km à l'ouest de Tripoli, Zawiyah était le bastion des insurgés le plus proche de la capitale au début du soulèvement anti-Kadhafi, en février. Mais début mars, la ville, qui dispose d'importantes installations pétrolières, a été reprise par les forces fidèles au colonel, au terme de violents combats. Depuis, le calme serait revenu. C'est en tout cas ce qu'ont tenté de prouver les autorités libyennes, mardi, en organisant une visite "officielle" de la ville pour les journalistes.

    "Brutalité"

    Tout avait été bien organisé. Les excursions dans un centre-ville certes dévasté par les combats, mais où seuls des supporteurs de Kadhafi se promènent. Les visites de l'hôpital débarrassé de tout blessé, avec son lot de déclarations rassurantes d'infirmières et de médecins. La traversée de l'école bondée, avec ses enfants répétant en choeur des slogans pro-Kadhafi, sous l'oeil vigilant d'officiels du régime. Mais un détail a échappé aux accompagnateurs qui guidaient les journalistes. Ces photos jonchant le sol de l'ancien poste de police incendié pendant les manifestations.

    Des clichés "éparpillés sur le sol au deuxième étage de l'immeuble" et qui prouveraient "la brutalité" du régime de Muammar Kadhafi, à en croire les équipes du New York Times, qui faisaient partie du voyage. Seul un photographe de l'agence Sipa a discrètement immortalisé les scabreuses images au sol. Un élément parmi tant d'autres qui pourrait servir de preuve à la Cour pénale internationale (CPI). Une enquête pour crimes contre l'humanité en Libye est ouverte depuis le 3 mars dernier. Elle concerne également les meurtres commis avant le début du soulèvement.

    La photo du journaliste de Sipa montrant les clichés scabreux @Facelly / Sipa



    08/04/2011

    A découvrir aussi


    Inscrivez-vous au blog

    Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

    Rejoignez les 3 autres membres