PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Des catholiques en colère

Des catholiques en colère


QUÉBEC (RC) - Le diocèse de Québec a reçu un nombre record de demandes
d'apostasie de la part de catholiques choqués par les récentes
controverses impliquant le Vatican.PUBLICITÉ

Au cours du dernier mois, une cinquantaine de catholiques ont demandé à
quitter officiellement l'Église catholique. La moyenne annuelle de ces
demandes est en général de 20.

La controverse entourant les excommunications au Brésil et les propos de
Benoît XVI sur le rôle du préservatif masculin dans la propagation du
sida en Afrique ne sont pas étrangers à ces demandes. Selon le
chancelier du diocèse de Québec, Jean Pelletier, les demandes
d'apostasie sont généralement liées à l'actualité. « Les gens réagissent
d'une façon très émotionnelle. Ils sont en colère et veulent manifester
leur colère et leur désaccord en quittant l'Église », explique-t-il.

Sylvie Paquerot a demandé publiquement de ne plus faire partie de
l'Église catholique. Elle affirme que cette institution ne représente
plus ses membres. « M. Benoît XVI, quand il parle, ce n'est pas Dieu qui
parle, c'est M. Benoît XVI. C'est une institution humaine et une
institution humaine qui dérape », affirme Mme Paquerot.

Le chancelier du diocèse de Québec juge pour sa part que les gestes de
l'archevêque brésilien ont terni l'ensemble de l'Église. Même si le
cardinal Marc Ouellet a pris position contre les excommunications au
Brésil, Jean Pelletier souligne que le mal est fait et que la confiance
de la population est ébranlée. « Lorsqu'il y arrive un incident comme
celui-là, même si c'est absolument injustifié, même si nous, on n'était
pas responsables de ça, redorer l'image de l'Église, ça va prendre
beaucoup de temps et ça, c'est un effort collectif qu'il faut faire »,
dit-il.

Au début du mois de mars au Brésil, l'archevêque d'Olinda et Recife a
décidé d'excommunier la mère d'une fillette de 9 ans et l'équipe
médicale qui a procédé à l'avortement de la jeune victime. La fillette
avait été violée par son beau-père. Elle était enceinte depuis quatre
mois et attendait des jumeaux. L'archevêque était ensuite revenu
partiellement sur sa décision.



04/04/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres