PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Délinquants- solidaires France

//www.delinquants-solidaires.org/

 

Le 18 février 2009, à 7 h 45 du matin, la  police  frappe  à  la  porte  de  Monique  Pouille,  59 ans, bénévole aux Restos du cœur et à l’association Terre d’errance. Depuis deux ans et demi, cette femme organise les dons de nourriture et d’habits pour les migrants qui errent autour de Calais dans l’espoir de passer en Angleterre. Elle recharge aussi leurs portables. Les policiers «m’ont dit "on vient vous chercher pour vous mettre en garde à vue, pour flagrant délit d’aide aux personnes en situation irrégulière", raconte-t-elle. Je pense qu’ils croyaient trouver des réfugiés chez moi». Les forces de l’ordre emportent trois portables en charge sur la table du salon. A Coquelles (Pas-de-Calais), Monique Pouille est placée en garde à vue. «Ils ont dit que j’avais eu de la chance de ne pas être menottée.» Ils posent des questions à chaque migrant. Comment s’appelle-t-il ? Depuis combien de temps est-il là ? «Ils m’ont dit que je pouvais continuer à recharger les portables, mais pas ceux des passeurs, ceux qui sont bien habillés et qui sont là depuis longtemps. Moi je ne m’occupe pas de ça. J’aide les gens sans poser de questions.» Vers 17 heures, Monique Pouille est libre. Sans charges, ni mise en examen pour l’instant. A la police aux frontières, on indique que la garde à vue a eu lieu dans le cadre d’une commission rogatoire «pour aide au séjour irrégulier en bande organisée». Peine encourue : jusqu’à dix ans de prison.

 

 



08/04/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres