PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Cet été 2010 fut riche en actualité sur le 11-Septembre

Cet été 2010 fut riche en actualité sur le 11-Septembre. A commencer par ces incroyables révélations du Washington Post qui, après une enquête de plus de 18 mois, révèle fin juillet 2010 dans son dossier "TOP SECRET AMERICA" l'existence aux USA d'une nébuleuse de sociétés privées liées à la guerre contre le terrorisme, si vaste que personne ne sait plus combien de personnes elle emploie, combien de milliards de dollars cela représente, ni qui la contrôle. Puis nous avons assisté au fe uilleton Wikileaks qui a diffusé 91.000 documents "classifiés" sur la guerre en Afghanistan et au Pakistan (mettant en cause le Pakistan "allié" qui aiderait les taliban) mais dont le créateur Julian Assange reste étrangement frileux sur le thème du 11/9.

Par ailleurs, et même si l'information est passée inaperçue au beau milieu de ce mois d'août, de nouveaux indices techniques viennent renforcer les doutes sur la version officielle : par exemple, on sait maintenant que les vitesses relevées pour les avions utilisés contre le WTC ne peuvent pas être atteintes par ce type d'appareil et que dans tous les cas, à si basse altitude, les avions auraient été impossibles à contrôler (voir notre Actu du mois, ci-dessous). Mais nous avons aussi appris que durant toute la durée des attaques du 11/9, les contrôleurs aériens du NORAD (organisme militaire en charge de la surveillance aérienne de l'Amérique du Nord) continuaient de recevoir des informations concernant des simulations d'attaques prévues pour le m&eci rc;me jour (opération Vigilant Guardian), alors qu'un simple clic sur un bouton aurait permis d'éteindre ces "fausses données", mais il n'en ont reçu l'ordre qu'après la fin des attaques !

Notons aussi que les choses bougent en Angleterre. Alors que le 911 Truth Mouvement outre-Manche s'apprête à commémorer ardemment le 9e anniversaire des événements, Nick Clegg le vice-premier ministre britannique admet que la guerre en Irak est illégale, et des experts médicaux britanniques demandent la réouverture de l'enquête sur la mort, en 2003, du spécialiste en armement non conventionnel David Kelly, mêlé aux accusations sur les mensonges ayant justifié la guerre en Irak. A l'heure où seulement une partie du contingent américain est enfin retiré d'Irak dans le plus grand désordre, le bilan des victimes civiles est affolant avec près d'un million et demi de morts, et d'innombrables victimes des armes "sales" à l'uranium appauvri ou au phosphore blanc utilisées par les forces armées US et br itanniques.

L'actualité du 11/9 c'est aussi une prometteuse campagne TV internationale co-sponsorisée par ReOpen911 intitulée "BuildingWhat ?" (voir l'Evénement du mois ci-dessous) destinée à sensibiliser le public sur l'effondrement du bâtiment 7 du World Trade Center, véritable "talon d'Achille" de la version officielle sur les événements. 

En France, le 9e anniversaire du 11/9 sera l'occasion pour notre association d'organiser ou de participer à un certain nombre d'événements à Paris et en régions : projections-débats, commémorations, manifestations, dans le seul but d'informer le plus large public possible et d'exiger une nouvelle enquête sur cette tragédie. Plus d'infos sur notre site ReOpen911 .info.

 

La rédaction de Reopen911

L'ÉVÉNEMENT DU MOIS

ReOpen911 co-sponsor de la plus importante Campagne pour la Vérité sur le 11/9 jamais lancée : “Building What?”

ReOpen911 s'associe aux familles de victimes, survivants et secouristes du 11/9 représentés par NYC CAN, pour lancer une ambitieuse campagne TV avec pour objectif de booster la connaissance de l'effondrement du WTC7 aux quatre coins du globe.
     
La ville de New York est la première étape de cette campagne télévisée : peu après le 11 septembre prochain,  un spot publicitaire que nous vous présentons en avant-première sera diffusé à de multiples reprises sur les chaînes TV de New York pendant une semaine pleine (du 20 au 27 septembre 2010).  L'objectif : exposer des millions de New-Yor kais à la chute invraisemblable du WTC7.

05bfb45a651336a0299b5a0300004fce_320x0

 

Lisez l'article sur le blog

L'ACTU DU MOIS

8ff9a6b4bb567af675a4d51a22713e60_220x0

Un directeur de vol de la NASA confirme que la vitesse des avions utilisés le 11/9 pose un grave problème dont personne ne parle.

L’association des "Pilotes pour la vérité sur le 11/9" a récemment interviewé Dwain Deets, un ancien haut dirigeant de la NASA.  Cet expert, qui a visiblement consulté leur dernière présentation, a émis de sérieux doutes sur la cohérence de la version officielle concernant la vitesse des avions qui ont percuté les Tours Jumelles le 11-Septembre. Dwain Deets reprend l’analyse des Pilots For 911 Truth et confirme que les vitesses rapportées par l’agence indépendante National Transport Safety Board (NTSB) pour ces deux aéronefs sont supérieures aux vitesses que peuvent atteindre, même en piqué, ces modèles de Boeing.

Le commentaire qu’a posté Mr Dwain Deets sur le site Web de l’Institut américain d’aéronautique et d’astronautique (AIAA) n’est pas resté bien longtemps en ligne avant d’être discrètement effacé sans plus de réaction. Pourtant, Mr Deets n’est pas n’importe qui, c’est un expert reconnu et ses questionnements devraient interpeller tous les pilotes, experts en aviation, et aussi et surtout les autorités et les organismes à l’origine de la version gouvernementale américaine du 11-Septembre connue sous le nom de "Version Officielle du 11-Septembre". 

Lisez la news sur ReOpenNews

LA VIDÉO DU MOIS

Analyse de l'effondrement du WTC par un professeur de Physique

Dans cette vidéo, le professeur de Physique David Chandler analyse les images de l’effondrement de la Tour Nord du WTC, en s’intéressant tout particulièrement aux nombreuses éjections « explosives » de matériaux produites lors de l’effondrement.

L’observation est le point de départ de la science. Or, les rapports officiels - qui concluent à un effondrement en pile d’assiettes suite aux dommages occasionnés par l’impact des avions et des incendies - ignorent tout de ces éjections « explosives » de matériaux que l’on peut pourtant facilement observer sur les images filmées de l’effondrement du WTC.

Les images mon trent également des poutrelles pesant jusqu'à 20 tonnes projetées horizontalement sur plus de 200 mètres, et ce, à des vitesses atteignant parfois les 110km/h. Ce phénomène fut également ignoré par les rapports officiels.

 

 

David Chandler : « Tout ce qui s’est produit pendant l’effondrement même - les preuves ou indices que nous avons pu voir ici – a été très clairement écarté de l’enquête [officielle du NIST]. Tout modèle d’analyse de l’effondrement […] est un mauvais modèle et de la mauvaise science s’il ne prend pas en compte tous les éléments disponibles pour expliquer les observations réelles. »

Regardez la vidéo sur notre site ReOpen911



01/09/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres