PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Bukavu, zone rouge et cimetière pour journalistes

Bukavu, zone rouge et cimetière pour journalistes

9 octobre 2009 par Joy, Leki ya Bukavu Lu 66 fois Un commentaire Envoyer par E-mail

Bukavu, zone rouge et cimetière pour journalistes

La ville de Bukavu s’est réveillée jeudi 8 octobre matin au rythme des communiqués de presse dans toutes les radios locales, annonçant la marche pacifique des journalistes. A dix heures locales, ils sont tous sur la route. Les journalistes de la presse écrite, ceux de l’audiovisuel ont répondu présents au mot d’ordre lancé il y a quelques jours par la présidente de l’Union Nationale de la presse du Congo, UNPC.

Objectif : dire non aux assassinats ciblés et aux menaces de mort dont sont victimes les chevaliers de la plume dans cette partie du pays en proie déjà à des violences depuis des années.

Dans leur mémorandum remis au président de l’assemblée provinciale du Sud Kivu, les journalistes condamnent notamment, les assassinats en trois ans successifs de trois journalistes dont deux de Radio Okapi et un de la Radio Star.

Ils interpellent le pouvoir public afin que des enquêtes sérieuses et transparentes soient menées pour trouver les auteurs des menaces de mort proférés au mois de septembre dernier contre trois femmes journalistes de Bukavu.

« Nous ne sommes pas des animaux pour ne pas écouter votre cri d’alarme » a lancé le président de l’organe délibérant du Sud Kivu à la réception de ce mémorandum des journalistes.

En février dernier, la même assemblée provinciale a rejeté en bloc un édit sur la protection des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme en province. Attendons voir si cette marche bougera les choses dans le sens d’une meilleure protection et reconnaissance des journalistes.



10/10/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres