PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Bill Clinton reconnait avoir détruit l'agriculture Haïtienne par sa politique économique

Bill Clinton reconnait avoir détruit l'agriculture Haïtienne par sa politique économique Version imprimable Suggérer par mail
Bill Clinton reconnait avoir détruit l'agriculture Haïtienne par sa politique économique Version imprimable Suggérer par mail
Bill Clinton reconnait avoir détruit l'agriculture Haïtienne par sa politique économique
 
Chers amis,

Ce n'est pas tous les jours que nos dirigeants reconnaissent leurs erreurs, surtout les plus criantes. Le 10 mars 2010, devant le comité du Sénat  pour les Relations Internationales (//foreign.senate.gov/hearings/hearing/20100310_2/) , Bill CLINTON a publiquement reconnu son erreur pour la politique de libre échange qu'il a imposé et qui a détruit la production du riz d’Haïti. J'ai vraiment envie de célébrer cette belle prise de conscience, tardive mais réelle, qui je pense va ébranler un peu plus notre système économique dans ce qu'il a de plus morbide.

Au milieu des années 90, Bill Clinton a encouragé le pays appauvri à couper nettement des tarifs douaniers sur le riz importé des États-Unis. Voici ce qu'il dit en 2010 :

"It may have been good for some of my farmers in Arkansas, but it has not worked. It was a mistake, I had to live everyday with the consequences of the loss of capacity to produce a rice crop in Haiti to feed those people because of what I did; nobody else."

" Ceci peut avoir été bon pour certains de mes fermiers en Arkansas, mais cela n'a pas fonctionné. C'était une erreur. Je vis tous les jours avec les conséquences de cette perte de capacité d'auto-produire une récolte de riz en Haïti pour alimenter ces gens en raison de ce que j’ai personnellement introduit ; moi et personne d'autre. "

Enfin, en conclusion de cette partie de discours, sur le thème de la "Santé Globale", Bill Clinton a ajouté :
"Tout ce que nous pouvons faire pour soutenir la capacité d'auto-suffisance agricole va renforcer les initiatives de santé."

Vous pouvez écouter ces paroles sur [entre 58:40 et 60:17] (le discours n'est pas transcrit sur le site du Sénat étazunien)
//www.senate.gov/fplayers/CommPlayer/commFlashPlayer.cfm?fn=foreign031010&st=435

Clinton a répété des propos similaires lors de sa visite en Haïti 10 jours plus tard.

Cette info à fait l'objet d'articles aux Etazunis :
//globalpoverty.change.org/blog/view/what_bill_clintons_mea_culpa_should_mean
en Belgique :
//www.lalibre.be/actu/international/article/570693/le-seisme-qui-a-ravage-haiti-pourrait-etre-une-chance-pour-l-agriculture-de-l-ile.html

Elle semble avoir été très peu relayée en France. J'ai trouvé un article dans le NouvelObs : "Le séisme qui a ravagé Haïti pourrait être une chance pour l'agriculture de l'île"
//tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100321.FAP5367/le-seisme-qui-a-ravage-haiti-pourrait-etre-une-chance-pour-l-agriculture-de-l-ile.html

Je crois qu'il serait utile que nous relayions nous-même ces informations ! A vous de jouer si vous partagez ce point de vue ;-)

Isabelle Pousegur
ImageChers amis,

Ce n'est pas tous les jours que nos dirigeants reconnaissent leurs erreurs, surtout les plus criantes. Le 10 mars 2010, devant le comité du Sénat  pour les Relations Internationales (//foreign.senate.gov/hearings/hearing/20100310_2/) , Bill CLINTON a publiquement reconnu son erreur pour la politique de libre échange qu'il a imposé et qui a détruit la production du riz d’Haïti. J'ai vraiment envie de célébrer cette belle prise de conscience, tardive mais réelle, qui je pense va ébranler un peu plus notre système économique dans ce qu'il a de plus morbide.

Au milieu des années 90, Bill Clinton a encouragé le pays appauvri à couper nettement des tarifs douaniers sur le riz importé des États-Unis. Voici ce qu'il dit en 2010 :

"It may have been good for some of my farmers in Arkansas, but it has not worked. It was a mistake, I had to live everyday with the consequences of the loss of capacity to produce a rice crop in Haiti to feed those people because of what I did; nobody else."

" Ceci peut avoir été bon pour certains de mes fermiers en Arkansas, mais cela n'a pas fonctionné. C'était une erreur. Je vis tous les jours avec les conséquences de cette perte de capacité d'auto-produire une récolte de riz en Haïti pour alimenter ces gens en raison de ce que j’ai personnellement introduit ; moi et personne d'autre. "

Enfin, en conclusion de cette partie de discours, sur le thème de la "Santé Globale", Bill Clinton a ajouté :
"Tout ce que nous pouvons faire pour soutenir la capacité d'auto-suffisance agricole va renforcer les initiatives de santé."

Vous pouvez écouter ces paroles sur [entre 58:40 et 60:17] (le discours n'est pas transcrit sur le site du Sénat étazunien)
//www.senate.gov/fplayers/CommPlayer/commFlashPlayer.cfm?fn=foreign031010&st=435

Clinton a répété des propos similaires lors de sa visite en Haïti 10 jours plus tard.

Cette info à fait l'objet d'articles aux Etazunis : //globalpoverty.change.org/blog/view/what_bill_clintons_mea_culpa_should_mean
en Belgique : //www.lalibre.be/actu/international/article/570693/le-seisme-qui-a-ravage-haiti-pourrait-etre-une-chance-pour-l-agriculture-de-l-ile.html
ImageChers amis,

Ce n'est pas tous les jours que nos dirigeants reconnaissent leurs erreurs, surtout les plus criantes. Le 10 mars 2010, devant le comité du Sénat  pour les Relations Internationales (//foreign.senate.gov/hearings/hearing/20100310_2/) , Bill CLINTON a publiquement reconnu son erreur pour la politique de libre échange qu'il a imposé et qui a détruit la production du riz d’Haïti. J'ai vraiment envie de célébrer cette belle prise de conscience, tardive mais réelle, qui je pense va ébranler un peu plus notre système économique dans ce qu'il a de plus morbide.

Au milieu des années 90, Bill Clinton a encouragé le pays appauvri à couper nettement des tarifs douaniers sur le riz importé des États-Unis. Voici ce qu'il dit en 2010 :

"It may have been good for some of my farmers in Arkansas, but it has not worked. It was a mistake, I had to live everyday with the consequences of the loss of capacity to produce a rice crop in Haiti to feed those people because of what I did; nobody else."

" Ceci peut avoir été bon pour certains de mes fermiers en Arkansas, mais cela n'a pas fonctionné. C'était une erreur. Je vis tous les jours avec les conséquences de cette perte de capacité d'auto-produire une récolte de riz en Haïti pour alimenter ces gens en raison de ce que j’ai personnellement introduit ; moi et personne d'autre. "

Enfin, en conclusion de cette partie de discours, sur le thème de la "Santé Globale", Bill Clinton a ajouté :
"Tout ce que nous pouvons faire pour soutenir la capacité d'auto-suffisance agricole va renforcer les initiatives de santé."

Vous pouvez écouter ces paroles sur [entre 58:40 et 60:17] (le discours n'est pas transcrit sur le site du Sénat étazunien)
//www.senate.gov/fplayers/CommPlayer/commFlashPlayer.cfm?fn=foreign031010&st=435

Clinton a répété des propos similaires lors de sa visite en Haïti 10 jours plus tard.

Cette info à fait l'objet d'articles aux Etazunis : //globalpoverty.change.org/blog/view/what_bill_clintons_mea_culpa_should_mean
en Belgique : //www.lalibre.be/actu/international/article/570693/le-seisme-qui-a-ravage-haiti-pourrait-etre-une-chance-pour-l-agriculture-de-l-ile.html


13/04/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres