PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Évangile de Philippe, bribes.

Lundi 27 septembre 2010 1 27 /09 /2010 13:36

Découvrez avec moi, si vous ne l’avez déjà fait, l’incroyable limpidité et la vigueur de ces mots qui ont ressurgi en 1945 des sables de Nag Hammadi, après y avoir été enfouis depuis la fin du IVème siècle par un moine – béni soit-il, comme disent tant les juifs que les arabes, parfois d’accord – qui a ainsi bravé les ordres qui étaient de supprimer tous les textes reconnus hérétiques par l’église catholique naissante.

 

Béni soit-il mille fois pour son courage, car sans lui, nous serions restés ignorants des vraies sources, des véritables paroles du Christ. Car, de tous les apôtres, les rédacteurs choisis étaient Thomas et Philippe, et Mathieu. Mathieu a été largement adultéré, Philippe et Thomas, ainsi que Marie de Magdala, la disciple qu’il aimait entre tous détruits. Jusqu’à 1945.

Notre génération a la chance de pouvoir lire les paroles du Christ telles qu’elles ont été entendues.

 

N’ayant aucune compétence particulière en ce domaine, je n’ai aucun commentaire à faire, si ce n’est que j’ai renoncé à surligner, car j’aurais tout surligné, tant chaque phrase taille dans le vif. Bien sûr, j’ai enlevé les logia qui me paraissaient plus obscurs. Si vous voulez saisir la raison qui a causé la destruction de ces joyaux, lisez le logion 94 : « La loi (nomos) , c’est un arbre qui sépare le bien et le mal, le bonheur et le malheur et ne donne rien au-delà.

L’homme n’a pas à s’écarter du mal ni à s’établir dans le bien.

Lorsqu’il fut dit : « Mange de ceci, ne mange pas de cela », ce fut l’origine de sa mort. "

 

Un texte qui démonte toute morale et toute loi ? Explosif !

 

Vingt siècles plus tard, après la destruction physique de tous les humains qui ont voulu vivre selon la loi de l’amour, la loi (nomos) tient encore le monde dans ses griffes d’acier.

 

 

  

Logion 93

Ce monde est un mangeur de cadavres.

Tout ce qu’on y mange a le goût de la haine, la vérité se nourrit de ce qui est vivant et ceux qui se nourrissent de la vérité sont vivants.

Yeshoua vient de cet Espace-là et il donne de cette nourriture à ceux qui la désirent.

Ils ne mourront pas.

 

Logion 94

Dieu a planté des arbres dans un jardin

L’homme a vécu parmi ces arbres, il n’était pas encore divisé quand il lui fut dit :

« Mange de cet arbre ou n’en mange pas. »

L’arbre de la connaissance du bonheur ou du malheur a tué Adam,

Mais l’arbre de la véritable connaissance, l’arbre de vie, a vivifié l’homme.

La loi (nomos) , c’est un arbre qui sépare le bien et le mal, le bonheur et le malheur et ne donne rien au-delà.

L’homme n’a pas à s’écarter du mal ni à s’établir dans le bien.

Lorsqu’il fut dit : « Mange de ceci, ne mange pas de cela », ce fut l’origine de sa mort.

(…)

 

Logion 96

Le Père est dans le Fils, le Fils est dans le Père.

Tel est le Royaume des cieux.

(…)

 

Logion 98

Certains plongèrent dans l’eau, quand ils en remontèrent ils reconnurent la Présence en tout.

C’est pourquoi il n’y a rien à mépriser, un roi en haillons est un roi.

Si on s’en moque, on n’entrera pas dans son royaume.

(…)

 

Logion 99

Ce que nous appelons le monde n’est pas le monde réel, mais si on le voyait avec les yeux de l’Être qui l’informe, on le verrait incorruptible et immortel.

La chute, c’est viser à côté de l’objet désiré.

Ce que nous appelons le monde a toujours été transitoire, rien ne peut recevoir l’incorruptibilité s’il ne s’établit dans une relation filiale.

Celui qui ne sait pas recevoir, comment saurait-il donner ?

 

 

Traduction de Jean-Yves Leloup, Albin Michel, Spiritualités vivantes : l’Évangile de Philippe



27/09/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres