PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

777 : La chûte du Vatican et de Wall Street selon St Jean

777

Je me disais que ça faisait un bon mois que je n’avais posté aucune revue de presse de Pierre Jovanovic, et me disais qu’il serait opportun de procéder à cette mise à jour. Je me rends alors sur le compte Dailymotion de Radio Ici & Maintenant pour créer la désormais rituelle playlist et, habitué à regrouper et écouter 8 vidéos de 20 minutes pour chaque revue de presse, je suis interpelé par une unique vidéo intitulée « Émission spéciale Pierre Jovanovic ».

Allez, j’ai bien 20 minutes à tuer !

Cette émission spéciale porte sur son dernier livre, « 777 – la chute du Vatican et de Wall Street selon st Jean ». Il y fait souvent référence dans sa revue de presse, le sujet est vaste et, connaissant l’animal, il me parut improbable de voir le sujet abordé de manière exhaustive en 20 minutes… Je me rends effectivement très vite compte que la vidéo est loin d’être complète, invités que nous sommes à voir cette émission en trois parties sur uStream. Avant de me jeter tout droit dans la gueule du loup, je jette un œil sur la durée des vidéos :

Allez, j’ai bien 7 heures à tuer !

Oui, vous avez bien lu, je me suis finalement tapé ces 7 heures de visionnage, et le moins que je puisse dire, c’est que je ne me suis pas ennuyé une seconde. Lier l’Apocalypse de St Jean à la crise financière peut laisser perplexe de prime abord (surtout au vu du nombre de personnes qui se sont cassé les dents sur ce texte), mais je dois vous avouer que la limpidité de son interprétation m’a littéralement scotché. Si vous connaissez déjà à sa revue de presse hebdomadaire, vous savez à quoi vous attendre : une masse gigantesque d’informations à digérer, c’est brillamment documenté, le sujet est maîtrisé. Nous avons donc ici droit à un vrai travail de journaliste, mais mis en œuvre dans une direction encore inédite.

Garder ça pour moi ?
Hors de question !

Vu que Monsieur Jovanovic en parle bien mieux que je ne pourrais le faire, je lui laisse la parole et vous invite à l’écouter si, bien entendu, vous avez vous aussi 7 (petites) heures à tuer :)

777 : la chûte du Vatican et de Wall Street
selon Saint Jean


777Le 29 septembre, fête des Archanges Gabriel, Michael, Raphael et Uriel, est une date qui m’a toujours été très chère. Depuis 20 ans, cette soirée est dédiée à une fête et un dîner en leur honneur. Mais le soir du 29 septembre 2008, j’avais exceptionnellement allumé la télévision vers 21h30 pour voir où en était Wall Street et j’ai eu la surprise d’entendre la voix surexcitée de Maria Bartorimo qui commentait presque en hurlant la descente aux enfers du Dow Jones. Les chiffres jaunes passaient de -440, puis à -500, puis -580, -600, -650 et, à quelques minutes de la cloche, à -700 ! J’observais la scène comme dédoublé… J’avais du mal à croire ce que je voyais: les chiffres électroluminescents de l’indice venaient de s’arrêter sur 777,7 ! Nous étions des centaines de millions de téléspectateurs à travers le monde à regarder, hypnotisés. Comme une machine à sous géante de Las Vegas, les tambours venaient de s’arrêter sur le mega-jackpot, celui qui n’a qu’une chance sur des millions d’arriver: le 777,7 ! Et la cloche de la fermeture a retenti.
Après un moment de silence tétanisé, la voix stridente et désespérée de Maria Bartorimo fusa comme une rafale de Kalachnikoff. Tout le monde avait instinctivement compris que ce -777,7 annonçait non pas des gains colossaux, mais des pertes apocalyptiques à venir. Et en plus de la fête des Anges, c’était aussi la Nouvel An juive !!
Encore plus fou, mon livre Notre-Dame de l’Apocalypse venait juste de sortir en librairie 15 jours avant, et dans lequel j’abordais l’apocalypse économique avec Attali ! J’en ai eu froid dans le dos. En cette fête des Anges, je suis resté perplexe car en une fraction de seconde j’ai su, ne me demandez pas comment, moi-même je ne le sais pas, que ce 777,7 signifiait la fin d’une ère, et que cela allait commencer par l’explosion du système financier, désormais incontrôlable.
Ce -777,7 était fascinant, divin, et il signifiait aussi quelque chose d’autre, de spécial, d’important. Il véhiculait même un message, je le savais, je le voyais comme tout le monde. Mais lequel ? Par simple curiosité, je me suis mis donc à « creuser » ce 777. C’est ainsi que je suis tombé sur l’Apocalypse de saint Jean avec des Anges déchaînés… Je n’avais jamais été passionné par ce texte à cause de ses métaphores oniriques. Mais là, avec le dramatique -777 de Wall Street, je me suis plongé dans le texte avec une approche nouvelle, celle des Anges, innombrables. Mon constat: l’Ange avait bien emmené Jean dans le futur, et lui a bien montré ce qui va se passer. Cela concerne notre époque, et pas une autre, car nous sommes entrés dans la période de la « Fin des Temps », ce que intuitivement tout le monde sait maintenant.
En fait, ce que Jean décrit dans son texte est l’explosion du Vatican et celle de Wall Street. Ni plus, ni moins. Et il les a décrites du point de vue d’un homme qui vit encore à l’âge de pierre; un homme vivant dans l’année 95 et qui ne dispose pas du vocabulaire adéquat pour expliquer ce que lui ont montré les Anges…

Pierre Jovanovic
Auteur de 777

http://contre-la-pensee-unique.org/blog/2009/12/02/777-vatican-wall-street-apocalypse-2012-jovanovic/

Ressources



16/05/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres